Actualités

La Turquie détruit par négligence l’église Saint-Georges de Bursa.

News - 04/09/2020
 
Construite en 1896, l’église grecque-orthodoxe Saint-Georges située à Nilüfer, dans le nord-ouest de la province de Bursa, a été démolie le 2 septembre par la Turquie.
 
« Hagia Sophia of Bursa » convertie en mosquée au début du XX° siècle fut laissée à l’abandon le jour de la construction de la mosquée Yeni Özlüce.
 
En 2006, la municipalité de Nilüfer restaure le bâtiment selon un projet approuvé par le Conseil de conservation du Patrimoine Culturel et Naturel et le transforme en musée en 2009.
 
Mais en 2013, un procès attenté par la Direction régionale des Fondations transfère le titre de propriété à une fondation musulmane, la İnesiye Village Mosque Foundation. Depuis, les portes de Saint-Georges sont fermées, la laissant à l’usure du temps. Alors que des craquelures apparaissent à l’intérieur de l’édifice, la municipalité demande en 2016 de recouvrer sa propriété pour y faire des travaux. Une fin de non-recevoir lui est adressé : « le monument ne peut être utilisé autrement que comme un lieu de culte. »
 
En 2019, dans un dernier baroude d’honneur, la municipalité propose de louer l’édifice, sans succès. L’histoire de l’église Saint-Georges a pris fin ce mercredi 2 septembre.
 
Avec la reconversion de la Basilique Sainte-Sophie en mosquée, la Turquie semble mener une politique particulièrement virulente à l’encontre des édifices chrétiens. Ainsi, le 21 août, l’église byzantine Sainte-Sauveur-in-Chora à Istanbul subissait le même sort que Sainte-Sophie.
 
Face à ce constat, nous sommes en droit de nous interroger : combien d’édifices chrétiens vont encore devoir subir l’ire turque avant que cette volonté systématique de négation du passé chrétien de la Turquie ne disparaisse ?