Actualités

Visite d'une maison de retraite à Mina

News - 21/08/2020

Des chrétiens libanais sont isolés, nous les aidons, leur rendons visite. Soutenez notre action, faites un don !

bouton faire un don

Sous l’air déjà chaud de ce mercredi matin, nous sortons tous, direction la maison de retraite de Mina où nous avons rendez-vous pour la première fois. En route, nous retrouvons Elios et Gabi, nos jeunes interprètes. Récemment rencontrés et déjà adoptés, ces deux frères de 12 et 17 ans sont devenus en peu de temps des volontaires infaillibles.

SOS Chrétiens Orient maison retraite Tripoli 2La maison de retraite ? Une grande maison bien tenue qui accueille 23 personnes âgées. A l’étage des femmes, le sourire des aides-soignantes nous en dit long sur leur joie de nous rencontrer. Nous répondons avec la même bienveillance à leur regards épanouis.

Port du masque obligatoire, désinfection intégrale des volontaires au vaporisateur hydroalcoolique, les mesures qui s’imposent sont drastiques. En réalité, nous sommes les premiers visiteurs extérieurs à pouvoir entrer depuis le déconfinement. Après quelques mots de bienvenue, chacun trouve sa place auprès des résidentes.

Au programme, présentations conjointes :

« Nous sommes des jeunes français, volontaires chez SOS Chrétiens d’Orient et nous venons vous offrir un peu de notre temps libre pour vous montrer qu’en France, nous vous soutenons et prions pour vous ».

SOS Chrétiens Orient maison retraite Tripoli 4« Merci ktir habibi » nous répondent en cœur les vieilles dames avec leurs yeux pétillants. Et dans leurs sourires profonds, déjà nous percevons de la gratitude et de la joie. Notre visite semble une lueur d’espérance pour l’avenir dans le cœur de ces femmes libanaises.

« Avez-vous une fois dans votre vie été en France ? ». A cette question innocente de l’un des volontaires, suit une réponse magnifique que nous sommes loin d’oublier : « Nous aimerions tant visiter notre mère la France, la protectrice du Liban sur laquelle nous comptons tant » Alors que ces mots résonnent encore dans la vaste pièce, nous sentons à quel point notre présence rappelle cette amitié de la chrétienté franco-libanaise. Cet appel à la fidélité qui nous est lancé du plus profond du Liban, désormais nous ne l’oublierons plus jamais !

SOS Chrétiens Orient maison retraite Tripoli 5Et dans le silence qui flotte encore pour un moment, nous savourons la suavité d’une atmosphère presque solennelle, doux mélange d’amitié fidèle et de promesse renouvelée.

Les questions s’enchainent sur leurs anciens métiers, leurs âges, leurs vies de familles ... Du professeur de français à l’employée de maison en passant par la mère au foyer, toutes ont eu des parcours bien différents. Une chose est sûre, heureusement que Gabi et Elios soient encore avec nous pour traduire !

Karimé, 82 ans a même voyagé à quatre reprises jusqu’aux Etats-Unis où vit son fils. Maha, un grand chapelet rose fluo autour du coup, est quant à elle diplômée d’une licence de français. Professeur toute sa vie à l’école des Saints-Cœurs de Mina, elle nous facilite grandement la communication.

La visite aux femmes arrive à son terme et comme bien souvent, la visite s’achève par la prière commune en arabe puis en français.

L’escalier descendu, le petit jardin traversé, c’est dans la partie des hommes que nous arrivons à présent.

 Une autre ambiance règne ici : alors que les femmes sont toutes groupées et discutent au salon, les hommes, eux vaquent à leurs occupations. Ce qui est certain, c’est qu’ici aussi, nous sommes venus manifester encore une fois le soutien français aux chrétiens du Liban. D’ailleurs, nos sourires sincères et généreux encore profondément marqués par la visite chez les femmes le prouvent.

Les plus âgés, assis dans leur fauteuil fument leur cigarette en buvant un café tandis que d’autres lisent ou cousent des masques.

Coïncidence étonnante : l’une de nos volontaires est couturière de formation ! En quelques secondes tous s’écartent et Nolwenn commence à coudre un masque. Aussitôt fini, elle offre son ouvrage à Elios, notre jeune traducteur, pour le remercier de sa présence.

Pas question de repartir sans prévoir une nouvelle visite pour pérenniser notre nouvelle activité ! Leurs prières en arabe puis nos chants en français manifestent le lien indéfectible entre la France et les chrétiens du Liban. Et c’est à ce moment précis que nous mesurons toute la beauté et la grandeur de l’Eglise universelle que nous concrétisons dans cette salle.

C’est pourquoi, il est essentiel à nos yeux de pérenniser nos visites ici. Aussitôt dit, aussitôt fait : nous voilà à présent dans le bureau de Samira, la directrice de la maison de retraite. Désormais, nous irons régulièrement passer du temps en leur compagnie pour chanter accompagnés par la guitare d’une volontaire, jouer aux cartes et échanger avec nos nouveaux amis libanais.

Des chrétiens libanais sont isolés, nous les aidons, leur rendons visite. Soutenez notre action, faites un don !

bouton faire un don