QUE L’EAU COULE à FLOT ENTRE LES DéCHETS.

Dans le bidonville du 15 Mai, cinq cents familles chrétiennes vivent sur des monceaux de détritus, dans une odeur insoutenable décuplée par la chaleur du soleil. Par la force des choses, les rats y pullulent.

Installés dans une zone désertique, nichés entre une carrière de pierre, un cimetière musulman et une immense déchetterie sauvage, les chiffonniers n’ont aucune végétation dans leur quartier. Les plus chanceux ont un toit, d’autres seulement quatre murs en vieux parpaings et quelques planches de tôle.

Dans ce bidonville, un enfant sur quatre meurt à la naissance, ou dans ses premières années ! Avec le manque d’eau, de couches, et simplement d’hygiène élémentaire, la santé des bébés est un enjeu majeur. Imaginez-vous un instant de telles conditions pour vos enfants ou petits-enfants ?

La principale urgence, aujourd’hui, c’est l’accès à l’eau !

Père Athanasius, prêtre copte orthodoxe en charge des chiffonniers du bidonville.

Les enfants se lèvent le matin vers quatre heures. Ils ne se lavent pas car il n’y a pas d’eau ; ils ne changent pas de vêtements car ils n’en n’ont pas d’autres ; ils ne vont pas à l’école, ils n’en ont pas les moyens. Une fois, nous avons contacté les écoles de la ville voisine pour que les enfants aillent en cours. Les professeurs ont cru qu’ils venaient pour nettoyer l’école et les ont insultés...

Les enfants doivent apprendre à vivre, ils ne connaissent pas la vie normale. Nous voulons les sauver. Je dis souvent que la misère ici est de qualité allemande.



Avec un seul tuyau au débit rachitique, pris à un souk de la banlieue voisine pour s’hydrater, cuisiner ou se laver, les chiffonniers sont actuellement condamnés à la survie.

Les enfants sont sales à cause de leurs journées passées dans la poussière et les immondices. Quand vous allez à leur rencontre, vous voyez ces centaines de petites bouilles salies aux regards curieux. Tous sont pieds nus, certains ont un haut déchiré ou troué, d’autres n’ont même pas de pantalon. Et c’est ainsi qu’ils fouillent les déchets...

Les familles du bidonville manquent terriblement d’eau, notamment pour subvenir aux besoins des plus petits.

Notre objectif est de leur donner accès à plus d’eau, grâce à l’installation d’un puits dans leur bidonville.

Pour cela, il faut creuser trente à quarante mètres pour atteindre la nappe phréatique présente sous le quartier. 10 000 € sont nécessaires pour réaliser ce puits, ce qui comprend les services d’une entreprise spécialisée dans la mise en place d’un puits et le forage en lui-même, estimé entre 70 et 90 € par mètre linéaire.

Depuis la France, vous pouvez réellement les aider à creuser ce puits. Ils ont besoin de votre générosité !

Ces 10 000 €, nous devons les réunir au plus vite, pour lancer le forage du puits. Mais pour avancer ces fonds, nous avons absolument besoin de vous.

Vous le savez, sans l’aide de nos donateurs français, nos volontaires ne pourraient rien faire sur le terrain. Vous êtes un maillon essentiel de la chaine de solidarité que nous mettons en place. Sans vous, rien n’est possible !

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Vous souhaitez vivre une aventure hors du commun ?

SOS Chrétiens d’Orient recherche en permanence des volontaires pour apporter une aide concrète aux populations chrétiennes persécutées. Grâce à un protocole strict et des dispositifs de sécurité pointus, l’association a envoyé plus de 2000 volontaires au cœur des zones sinistrées sécurisées du Proche-Orient.

Actuellement, elle assure une mission permanente en Irak, au Liban, en Syrie et en Égypte, ainsi que des missions ponctuelles en Jordanie, en Arménie et en Éthiopie pendant certaines périodes de l’année (noël et été).

Que vous soyez en congé, en année sabbatique ou à la retraite, vous avez la possibilité de partir à tout moment de l’année.

Partez ! Abandonnez-vous et rayonnez ! Vous reviendrez changés et forts de vous être confrontés à une autre réalité et culture. Ne laissez pas vos craintes vous tétaniser et vous empêcher de vivre une expérience hors du commun.

Vous souhaitez avoir des renseignements ou envoyez votre candidature afin de partir comme volontaire. Contactez notre responsable des volontaires :

volontaires@soschretiensdorient.fr