Actualités

L’État islamique appelle à des représailles contre les églises de Bagdad

News - 27/03/2019

Le Ministère de l'Intérieur irakien a émis une missive aux forces de sécurité de Bagdad avertissant de potentielles attaques terroristes commanditées par l'État islamique, en réponse à la récente fusillade qui a provoqué la mort d'au moins quarante-neuf personnes fréquentant des mosquées dans la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

« Il est possible que Daesh procède à des attaques ciblant les églises, en particulier la Cathédrale Notre-Dame du Perpétuel Secours à Bagdad... pour se venger de l’attentat mené contre les mosquées en Nouvelle-Zélande, » rapporte un document distribué aux organismes de sécurité de la capitale, délivrés par la Direction Générale pour la Protection des Installations et des Personnalités du Ministère de l'Intérieur irakien.

Le document est daté du 19 mars, le jour même où l'État islamique a publié un enregistrement de quarante-quatre minutes, exhortant ses partisans à lancer des attaques dans tous les pays qui ont participé à la lutte contre son organisation, en invoquant l'attaque de Christchurch pour inciter à des représailles violentes.

Le document appelle les forces de sécurité irakiennes à maintenir la vigilance et à combler les lacunes en matière de sécurité pour prévenir les tentatives possibles d’attentats contre les lieux de culte, notamment aux abords de la Cathédrale Notre Dame du perpétuel Secours.

Ses paroissiens ont déjà été pris pour cible en 2010 par les terroristes de l'État islamique qui ont fait irruption pendant la messe et séquestré des otages. Les forces de sécurité irakiennes ont tenté une opération de sauvetage, mais les kamikazes ont immédiatement fait exploser leurs ceintures explosives et tué environ quarante fidèles et près de dix officiers des forces de sécurité.

En 2014, lorsque l'État islamique s'est imposé en Irak, des dizaines de milliers de chrétiens ont été contraints de fuir leurs maisons et de se réfugier dans la région du Kurdistan. Le groupe extrémiste a tué des civils chrétiens, forcé certains à se convertir à l'Islam, et a détruit ou profané des églises dans des villes comme Mossoul, qu'elle contrôlait depuis des années.

Un article de Karzan Sulaivany pour Kurdistan 24.