Actualités

« Merci SOS – Merci France »

News - 18/01/2019

La famille Salameh fait un cadeau gourmand aux volontaires de Homs et vous remercie de lui avoir rendu sa vie. La guerre n’a pas tout emporté !

Alisar et Georges Salameh vivent à Marmarita, village situé dans la vallée des chrétiens non loin de Homs. Toutes les semaines, afin de traiter sa maladie, Georges séjourne trois jours chez sa fille Mirna à Homs. Mais ici, la guerre fait rage, la ville est occupée. Des quartiers entiers sont défigurés, les rues sont désertes, figées dans le silence. Ces ravages, la famille Salameh, vont les voir de très près.

Un obus lancé par les djihadistes explose dans un fracas magistral sur leur maison du quartier d’Al Hamidiyeh. Il n’est désormais plus question de vivre entre ces quatre murs, ouverts aux quatre vents. Pour soigner son père, Mirna se lance dans un combat contre la fatalité et contre la guerre. Leur vie vaut plus qu’un obus, elle est un espoir.

Courageusement, avec ténacité, Mirna économise. Dentiste et iconographe, elle prodigue ses soins à ses patients en journée et se penche avec le même amour au-dessus de ses icônes le soir. Elle rêve de réparer sa maison et de soigner son père et ne ménage pas ses efforts pour atteindre son objectif. Ce combat elle va le remporter !

En France, les donateurs se mobilisent massivement pour Mirna. Les dons collectés financent la réfection de toutes les portes, fenêtres, huisseries et autres boiseries de la maison. Depuis Mirna s’est mariée, accueille son père en convalescence chaque semaine et compte ouvrir, chez elle, son cabinet dentaire.

Aujourd’hui, le chantier est quasiment achevé. Il ne reste plus qu’à donner un coup de pinceau et accrocher quelques tableaux aux murs. Cette maison gardera seulement au fond de ses murs cachés le souvenir de la guerre.

Ce 14 janvier, pour la dernière visite de contrôle du chantier, les volontaires ont eu droit à une très belle surprise ! Alisar Salameh les a accueillis avec un magnifique gâteau garni sur lequel sont inscrits ces quelques mots : « Merci SOS, Merci France » signé Alisar Salameh.

A la vue du gâteau au chocolat, un petit rictus d’affolement tire les traits du visage de Madeleine, responsable des projets de l’association à Homs, qui en est déjà à autant de visites de chantiers que de sucreries englouties : beaucoup trop ! Mais comment résister à cette généreuse attention provenant d’un cœur sincère et chaleureux ?

Comme les Salameh, des centaines de familles Homsites ont vu leur vie basculer à cause de la guerre. Tristesse, espérance et joie simple ont fait leur quotidien pendant deux ans.

Aujourd’hui, ces familles reconstruisent grâce à vous. Tout commence aujourd’hui pour faire disparaître l’odeur de la mort.

Soutenez leur projet, faites un don !