évènements

Parlons des chrétiens oubliés du Pakistan

  • 23/06/2017
  • - 28/06/2017
  • Sud de la France
Le père Emmanuel Parvez, curé de la paroisse de Pansara (PAKISTAN) fera une tournée de conférences dans le sud du 24 au 30 juin 2017, afin de témoigner de la situation des chrétiens dans son pays.
 
Victimes de violences physiques, sociétales et juridiques, les chrétiens du Pakistan sont les grands oubliés du Moyen-Orient.
Le Père Parvez couvre plusieurs villages composés de dizaines de milliers de chrétiens pour beaucoup vivant dans des conditions de pauvreté alarmantes. Il est notamment à l’initiative de la création ex nihilo de villages communautaires grâce auxquels l’Église sort les familles les plus pauvres de la misère afin de leur offrir un toit et un travail à leur compte.
Sur elles pèsent en effet de lourdes dettes contractées auprès de leurs employeurs, qu’elles remboursent au travers d’un travail massacrant et d’un salaire infime.
 
En juin, ne ratez pas les conférences du Père Parvez: « Il vaut mieux être un martyr qu’un réfugié »
 
NICE : Vendredi 23 juin 2017 – 20h - Cours Sainte Rita, 3, avenue Padérie, 06200 Nice
 
MARSEILLE: Lundi 26 juin 2017 - 19h30 - Église Saint-Victor - Place Saint-Victor, 13007 Marseille
DRAGUIGNAN : Mardi 27 juin 2017 - 20h15 - Église de la Sainte-Famille - Boulevard Marcel Pagnol, 83300 Draguignan
AIX-EN-PROVENCE : Mercredi 28 juin 2017 - 20h - Église Saint-François d’Assise - 5, boulevard des deux Ormes, 13090 Aix-en-Provence

autres évènements

S'inscrire

Conforment à la mise à jour des directives du CNIL concernant le règlement général sur la protection des données et l’utilisation des mails recueillis. Sans réponse de votre part dans un délai d’un mois nous supprimerons votre mail de notre liste d’envoi e-mailing.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails. Pour obtenir plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, rendez-vous sur notre site Web.

 

Contenus Liés

soutenez les chrétiens d’orient en achetant leurs productions locales