Revue de presse

La Rostrenoise repart filmer l'espoir en Syrie

Ouest-France

18 juin 2018

Morgane Bonaldi va réaliser un documentaire sur la reconstruction du pays, avec le soutien de SOS Chrétiens d'Orient. Son exposition de photos est encore visible à la bibliothèque.

L'initiative

Le 6 juillet, la jeune rostrenoise s'envolera à nouveau pour Alep, en Syrie. « Je pars en tant que photographe indépendante, précise Morgane Bonaldi, avec l'objectif de réaliser un documentaire pour transmettre le message des gens rencontrés sur place. » Elle a choisi de faire du volontariat au sein d'organismes humanitaires.

L'an dernier, elle est partie trois mois en Irak et en Syrie, avec l'association SOS Chrétiens d'Orient. De ce séjour, elle a rapporté des photographies du quotidien des habitants qui s'efforcent de reconstruire leur pays. « J'ai vu plein de choses fantastiques l'an dernier, poursuit-elle. Je veux traduire la manière dont les Syriens reconstruisent leur pays, leurs espoirs et leurs rêves. »

Un film diffusé au parlement britannique

Elle s'appuie sur le réseau qu'elle s'est constitué sur place, en rencontrant des Syriens qui acceptent de s'exprimer devant la caméra, qu'elle va suivre pour réaliser un documentaire. « Ce deuxième séjour m'impressionne moins que le premier, souligne la jeune photographe. J'ai confiance, c'est un pays hospitalier, je ne me suis jamais sentie en situation de danger. Avec SOS Chrétiens d'Orient, j'ai suivi une formation géopolitique, identifié où étaient les zones de conflits et appris à réagir en cas d'urgence. Le plus dur, c'était de construire des maisons, alors que les bombes en détruisaient d'autres au même moment. »

Morgane Bonaldi travaille à Courchevel pendant la saison d'hiver. Elle y a rencontré Gillian Keegan, élue de la Chambre des communes du Royaume-Uni, avec qui elle a échangé sur l'aide humanitaire. L'idée de faire un reportage vidéo est née, car l'élue britannique souhaiterait le diffuser au parlement britannique.

La jeune reporter a fait appel à l'association Ty Films pour l'aider à l'écriture de son documentaire et passer à l'interview vidéo. Elle pourra également compter sur l'assistance d'un Morbihannais, Pierre Corf, établi depuis quatre ans à Alep, où il accompagne des jeunes, et le soutien logistique de SOS Chrétiens d'Orient.

Jusqu'au 22 juin, l'expo photo de son premier séjour est visible à la bibliothèque. Elle sera installée à Sainte-Brigitte à partir du 26 juillet.

 

Un article de Ouest-France