Actualités

Egypte - La fête de la Résurrection au bidonville du 15 Mai.

News - 06/05/2021

Dans la nuit du samedi 1° mai, dix volontaires en mission en Egypte ont assisté à l’office de la Résurrection célébré par le Père Athanasius dans l’église copte orthodoxe du Pape Shenouda III. A l’issue de la messe, pour fêter dignement la fin du Carême orthodoxe, ils ont procédé à une grande donation de colis alimentaires à 650 familles pauvres du bidonville. Des aliments de première nécessité, considérés comme luxueux pour les chiffonniers, et pourtant de consommation courante pour la plupart des Occidentaux. Nous vous proposons de revivre cette journée à cent à l’heure à travers l’expérience d’une volontaire détachée sur le terrain.

« Devant la porte du sanctuaire nous sommes accueillis par des amis de l’association qui nous servent un thé selon les règles de l’hospitalité qui leur sont propres. S’ensuit un moment de jeux avec les enfants, toujours ravis de voir les volontaires arriver, surtout Edouard, un volontaire qui est resté un mois avec eux et qui est devenu une véritable star locale. Ils en reconnaissent certains qui viennent leur enseigner un cours de français le samedi. Ils sont fiers de nous demander dans un français parfait : « Comment tu t’appelles ? ». Espiègles, joyeux et taquins, ils rayonnent d’une grande joie de vivre malgré leurs conditions de vie difficiles.

Des conditions qui se crient sur les murs des maisons délabrées, où les déchets s’amoncellent en mobilier de fortune. Sur le chemin de terre s’éparpillent des bouts de plastique ou de verres brisés alors que courent autour de nous, ces enfants pieds-nus ! Nous voudrions les porter dans nos bras pour leur éviter les blessures et infections mais ils sont si nombreux ! Nous débouchons sur un bâtiment en construction, l’un parmi les dizaines dont dépassent des câbles à moitié cisaillés et rouillés.

Sur notre gauche, nous apercevons l’entrée de l’école du bidonville qui scolarise 250 enfants, une aubaine pour leur futur ; sur notre droite, nous longeons l’hôpital en construction, financé en partie par les donateurs de SOS Chrétiens d’Orient.

sos chretiens orient egypte bidonville 15 maiAprès une courte escalade, nous atteignons le toit terrasse avec vue plongeante sur l’entièreté du bidonville, une décharge à ciel ouvert. Comme pour tous les volontaires qui nous ont précédés, le spectacle est saisissant, à couper le souffle. On voudrait disparaître, se réveiller, se pincer pour être sûr de ne pas rêver.

Au nord se dessinent des immeubles en construction, financés par le Gouvernement égyptien et destinés à reloger dans de meilleurs conditions les habitants du 15 Mai. « Le 12 mars 2020, une partie du village a été totalement ravagée par les eaux ! Un barrage en amont ayant cédé, l’eau est montée à plus de huit mètres de haut, emportant tout sur son passage, faisant 23 morts et 2 disparus », nous explique un volontaire en indiquant au loin les dernières carcasses de voitures emportées par les eaux.

Au Sud, nous apercevons des hommes juchés sur des charrette qui nous font de grands signes. Ils partent au Caire récupérer les déchets pour les trier et les revendre.

19 heures ! Le camion de victuailles, prévues pour la donation, arrive. Nous déchargeons tout dans cinq salles et entamons la préparation des colis alimentaires destinés aux 650 familles : un canard, un poulet, des biscuits et du thé.

sos chretiens orient egypte messe de paques bidonville 15 mai21 heures ! La messe pascale commence. Les volontaires rentrent dans l’église, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. La messe, célébrée par le Père Athanasius, prêtre grec orthodoxe en charge du bidonville, est ponctuée par des prières et des chants en arabe. Soudain, tout s’éteint, une prière résonne et un grand silence s’installe. Puis, les lumières se rallument, les tambours résonnent, le rideau blanc tiré pour cacher le chœur s’ouvre pour dévoiler une icône du Christ ressuscité. Trois fois, une dizaine de servants et le Père Athanasius font le tour de l’église au son des tambours et des cris de joie des fidèles. Tous s’approchent des allées pour toucher les drapeaux et l’icône. Moment de joie et de célébration.

sos chretiens orient egypte donation colis alimentaire chiffonnier bidonville 15 mai23 heures ! La messe est terminée. Les volontaires se répartissent dans les différentes salles pour commencer la donation. A tour de rôle, chaque famille vient chercher le colis qui lui est réservé. Un système de sécurité a été mis en place pour faire face à l’afflux de personnes. Homme, femme, enfant ou vieillard, chacun vient recevoir et remercier, par un sourire ou un timide « merci » en français.

Pendant ce moment de fête et de joie, l’entraide reste de mise. Les voisins récupèrent les colis des familles qui ne peuvent pas se déplacer. Le Père Athanasius en met aussi de côté pour celles qu’il connait et qui n’ont pas pu venir à l’office pascal.

Le Père ne tarie pas de remerciements et par notre biais remercie tous les donateurs. Alors que la pile des sacs de donation diminue, un camion arrive et décharge un tourniquet aussitôt pris d’assaut par les enfants ravis.

Une heure du matin, la donation est terminée. Les volontaires font un dernier tour de manège avec les enfants avant de les voir s’éparpiller dans la nuit. C’est l'heure de dormir !

Cette donation de Pâques, tout comme celle de Noël, aura été un franc succès. L’action de SOS Chrétiens d’Orient s'intensifie au bidonville du 15 Mai par le financement de la scolarité de 250 enfants et l’enseignement de cours de français. La scolarité d’un enfant coûte 10€ par mois.

bouton faire un donAstride, volontaire en Egypte.