Actualités

Syrie - Le scoutisme aleppin à l’épreuve de la guerre et du coronavirus.

News - 22/05/2020

Cheikh Maqsoud est un des plus grands quartiers du Nord d’Alep, autrefois nommé Jabbal Al-Saydeh, « la colline de la Vierge » en arabe. Majoritairement peuplé de Kurdes, il est aujourd’hui sous le contrôle des YPG, Unités de Protection du Peuple kurdes. Extrêmement touché par les années de guerre, ce quartier déjà pauvre a été bombardé à maintes reprises, assailli par le front Al Nosra et fut le théâtre de violentes batailles…

des ruines a alep le 5 avril 2013 2388349 afp dimitar dikoffLes 312 familles chrétiennes qui y étaient encore bloquées avaient enfin pu fuir dans la nuit du vendredi Saint en mars 2013, après que les deux églises du quartier et l’hôpital ont été occupés, et que des résistants à l’occupation ont été égorgés sur la place publique.

Les appartements ont été occupés, pillés, brûlés pour certains, et les familles se sont retrouvées sans rien.

Un ancien scout du quartier se souvient : « La situation ici était devenue intenable. Certains rejoignaient les groupes armés qui occupaient et détruisaient le quartier, d’autres s’organisaient pour résister, c’est ce que mon père a fait. C’était dangereux pour lui, ma mère n’en dormait plus. Les bombardements et actions terroristes se sont intensifiées, et nous avons dû quitter le quartier. J’avais alors 17 ans, et je m’en souviens parfaitement de cette journée : on a croisé le boucher de quartier, qui lui avait pris le parti des terroristes, il nous a juste dit « partir est une bonne décision, le quartier est à nous maintenant. Je m’occuperai personnellement de votre maison ». J’ai compris alors que tout ce que l’on possédait serait fouillé, volé, vendu, et qu’il ne me resterait de cette maison où je suis né, que les souvenirs. »

Les familles chrétiennes de ce quartier se connaissaient bien, s’entraidaient, vivaient en communauté, et les jeunes se retrouvaient régulièrement lors des réunions et camps scouts du groupe de Jabal Al-Saydeh, fondé en 1988 par les pères Maristes.

L’objectif principal de ce groupe est de développer les qualités de tous ses membres, et d’aider les jeunes dès six ans à découvrir leurs talents, afin qu’ils grandissent et deviennent des citoyens conscients de leur prochain, et capables de s’engager pour l’aide de leur communauté, en répandant l’amour de Dieu qui motive leurs bonnes actions.

Les activités et sujets abordés lors des rendez-vous scouts couvrent de nombreux aspects du développement éducatif : intellectuel, émotionnel, physique, spirituel et psychologique, autant de terrains à éveiller et renforcer pour que chaque membre grandisse et s’épanouisse. Les moyens pédagogiques varient aussi et sont interactifs, afin d’assurer la participation assidue des jeunes : jeux, sport, conférences, activités en équipes, temps d’échanges avec les responsables, activités de services…  

sos chretiens orient scouts syriens alepAujourd’hui le groupe fait face à une nouvelle difficulté. En cette période où le COVID-19 sévit et paralyse les activités, il devient compliqué de suivre les jeunes pour compléter leur formation. Cela a donc motivé l’équipe encadrante à faire tout ce qui leur est possible pour garder contact avec les enfants.

Les équipes relèvent donc ce défi à travers les applications de réseaux sociaux, et organisent en ce moment avec le soutien de SOS Chrétiens d’Orient à Alep des courtes visites individuelles, lors de laquelle un présent est remis à chacun afin de traverser dans la joie cette période difficile et maintenir le lien fort créé dans le groupe. Ainsi, 60 jeunes ont reçu la visite de leur chef. Une opération inédite pour un coût maîtrisé : 75€.

Bassil, le responsable du groupe aujourd’hui, témoigne de son expérience :

« J’ai rejoint les scouts en 2008. Les principes qu’ils m’ont appris ont formé une grande partie de ma personnalité. En plus d’y avoir créé des amitiés solides, j’y ai puisé la force de supporter les années de guerre.

L’un de mes objectifs principaux était d’y développer mon sens des responsabilités, et d’aiguiser ma conscience. Ce sont ces qualités qui m’ont fait me battre plus tard pour le maintien du groupe scout, sur le point d’être dissout à cause du dispersement des familles déplacées et de la situation de guerre rendant les réunions difficiles et inquiétantes pour les parents. Je suis alors devenu chef scout en 2015 puis responsable général trois ans plus tard.

J’ai endossé cette responsabilité pour prendre soin des plus jeunes et les aider à grandir, en leur transmettant les valeurs du scoutisme. Ce rôle me tient à cœur car il est primordial de voir un enfant sourire, en jouant avec lui et en développant ses qualités et talents. Devenir un adulte équilibré et au service des autres requiert d’acquérir des principes de vie solides. »

Aujourd’hui une trentaine de familles chrétienne est retournée vivre dans le quartier de Cheikh Maqsoud, faute de moyens pour continuer à louer un appartement de plus en plus cher. Elles ont retrouvé leurs appartement vides et détruits. Avec la crise économique actuelle, à laquelle vient s’ajouter la pandémie de Covid-19, ces familles survivent difficilement et avec très peu, dans un quartier sans électricité.

Soutenez nos actions de soutien au groupe scout Aleppin de Jabal Al-Saydeh.

bouton faire un don

Louise Passot, adjoint-chef de mission en Syrie.