Actualités

Fête de Saint Marc, protecteur et saint patron de l'Egypte.

News - 08/05/2020

Le 8 mai, l’Eglise Copte orthodoxe célébrait le martyr de son protecteur, son fondateur et son évangélisateur : Saint Marc, Saint patron de l’Egypte.

Ô Saint Marc, évangéliste que Dieu a choisi pour propager la parole de Notre Sauveur dans les terres de Pharaon.

Vous, qui par votre vie et vos actes vous êtes abandonné à la grâce divine en vendant vos richesses et en partant répandre la Bonne parole.

Vous qui êtes, pour les Égyptiens, un modèle de travail, de persévérance et de courage.

Vous qui avez connu, avec vos amis et frères, la souffrance puis le martyr à Alexandrie.

Nous vous confions l’Eglise d’Egypte, nos frères et sœurs Coptes et nos anciens volontaires.

Saint Marc, intercédez pour nous.

« Ainsi, vous êtes venu sur notre terre bénie où vous avez construit à Alexandrie une église et vous êtes devenu un phare pour les baptisés d’Egypte.

Comme l’Eglise d’Alexandrie se développait, les païens voulurent le tuer. Les fidèles lui conseillèrent de quitter la ville. Il sacra Anien comme évêque et ordonna avec lui trois prêtres et sept diacres puis partit pour la pentapole où il demeura de 63 à 65 après Jésus Christ. Ensuite, il alla à Rome où il était présent lors du martyre de saint Pierre dont il était son disciple et saint Paul en 67 après Jésus Christ puis revint à Alexandrie où il s’adonna à l’œuvre pastorale et à la prédication.

En 69, les chrétiens célébraient la glorieuse fête de Pâques dans une église bâtie dans un endroit appelé Boucoléon (بوكاليا) alors que les païens célébraient le même jour la fête de Sérapis.
Ceux-ci déferlèrent dans l’église et s’emparèrent de saint Marc et le trainèrent en criant : « Traînez le dragon dans la demeure des bœufs. »

Puis ils le déposèrent dans une prison obscure. Au milieu de la nuit, un ange lui apparut, il le guérit et le fortifia, ensuite, le Seigneur lui apparut et le consola. Le lendemain, ils le trainèrent dans les rues d’Alexandrie. Alors sa peau se déchiqueta, son sang coula et il obtint la couronne du martyre.

Ils tentèrent de l’incinérer mais une violente tempête se leva et il plut abondamment. En conséquence, le feu s’éteignit et la foule se dispersa rapidement puis les chrétiens purent recueillir le corps du saint. Saint Anien, les prêtres et les fidèles prièrent pour lui et l’enterrèrent dans l’église avec les honneurs.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à Notre Seigneur éternellement. Amen !

Jérôme Cochet, chef de mission en Egypte.