Actualités

Les volontaires en mission repérage au Centre Zeytoun du Caire.

News - 13/05/2020

Ici, au Caire, nous essayons sans cesse de lancer de nouvelles activités afin d’agrandir encore notre champ d’action. Autant dire que les possibilités ne manquent pas.

Un matin, j’ai donc été envoyé avec deux autres volontaires au Centre Zeytoun. Situé à deux pas du lieu où la Vierge Marie est apparue à des dizaines de fidèles à la fin du siècle dernier, il accueille des enfants handicapés âgés de 5 à 20 ans.

Nous sommes missionnés pour comprendre le fonctionnement du centre et voir les activités proposées afin d’évaluer la possibilité d’apporter une aide régulière.

Dans le taxi, nous sommes à la fois excités et un peu anxieux. Nous ne savons pas ce que nous allons faire et ne sommes pas sûrs d’être utiles.

Le taxi nous dépose dans une petite ruelle devant un bâtiment très modeste où nous attend Miss Mary, la responsable des lieux. Nous nous lançons dans la visite des salles de classe.

A peine passé la première porte, Georges, un jeune garçon de 5 ans, me saute dans les bras comme s’il m’attendait ! Il voulait, je pense, me signifier sa joie d’avoir de la visite ! Passée la surprise, cet élan de joie a permis de vite briser la barrière que l’on peut avoir au contact des personnes handicapées.

Pendant la pause déjeuner, nous aidons les enfants à déguster un fameux Kouchari, plat typique égyptien, constitué de pâtes, de riz et de lentilles. Nous profitons de ce moment pour faire connaissance grâce à nos bases en langue arabe et à nos gestes désordonnés. L’aide de notre traducteur est précieuse, reconnaissons-le !

Georges commence à s’impatienter. Il me demande de lui donner à manger plus vite et me montre l’horloge affichée au mur. Il faut se dépêcher, c’est l’heure de la récré! Les yeux pétillants, il me lance : « Kurat ?? » (Foot ?) Quelle aubaine pour lui que ces nouveaux arrivants qui viennent agrandir les rangs de son équipe.

George et ses amis courent en quatrième vitesse vers le couloir aménagé en cour de récréation avec des ballons, des balançoires et des poufs. Après une partie digne des grandes heures de l’équipe nationale d’Egypte, les assistantes de Miss Mary nous rejoignent et entonnent avec les enfants de sympathiques comptines, accompagnées de leurs chorégraphies, que tout le monde reprend avec entrain.

Puis vient l’heure de la répétition du spectacle qui a lieu à la fin du mois pour la fête des mères. La classe des grands répète les paroles touchantes d’une chanson sur la richesse du handicap. « Nous sommes différents mais nous avons des qualités. » Cela nous invite à réfléchir au regard que nous portons sur le handicap…

Notre mission repérage s’achève. Nous avons désormais assez d’éléments pour réfléchir à l’aide concrète que nous pouvons apporter. Quelques pistes ont déjà été évoquées : organisation d’après midi jeux, sorties dans des parcs ou encore cours de cuisine !!

Ici, les élèves sont stimulés en permanence grâce à l’imagination et l’énergie débordante de Miss Mary et de ses assistantes. Nous serions donc heureux de pouvoir les soulager ponctuellement, en prenant en charge les enfants pour des activités, et encourager ainsi les actions du Centre Zeytoun.

Henri, volontaire en Egypte.

Texte rédigé en février 2020.

bouton faire un don