Actualités

Le village libanais de Qaa et les volontaires unis dans la prière pour nos 4 amis disparus.

FR - 20/02/2020

A l’annonce de la disparition des quatre salariés de SOS Chrétiens d’Orient en Irak, le maire de village de Qaa, Bachir Mattar, et la balladié (municipalité), sont sous le choc... Comme tant d’autres au Proche-Orient, ils connaissent très bien SOS Chrétiens d’Orient ! Depuis trois ans, ils voient des volontaires au cœur rouge arpenter les rues de leur ville pour servir les chrétiens : organiser des donations, donner des cours de français aux enfants ou aux femmes.

Décision est prise spontanément de lancer une grande action de soutien en mobilisant la paroisse et les enfants de l’école Notre-Dame de la Bekaa, gérée par les sœurs basiliennes chouérites.

Le mardi 28 janvier, sur le parvis de l’église Saint-Elie des centaines d’enfants munis de pancartes brandies vers le ciel font retentir leur voix suppliant le ciel d’obtenir le retour des quatre disparus de l’association. Sous la conduite du Père Elian, prêtre grec-catholique de la paroisse Saint-Elie, enfants et volontaires récitent de concert le « Je vous salue Marie » et le « Notre Père » en français. 

sos chretiens orient liban qaa enfants prient poues les 4 disparusPuis le silence tombe et se fait assourdissant. Personne ne parle, les visages sont graves, tous méditent, comme si un membre de leur famille avait disparu. Le Père Nicolas, prêtre grec-catholique de l’église Saint-Irénée à Lyon, rompt le silence de cet instant.  « La paix doit d’abord être accueillie dans chacun des cœurs pour en chasser la violence. A cette condition, elle pourra s’établir entre les peuples. Vous devez tous vous sentir concernés et devenir acteurs d’un monde de paix… »

Arthur Lanternier, chef adjoint au Liban, conclut ce grand rassemblement en remerciant les enfants de l’école, la municipalité et les participants. « Comme l’affirme les slogans des pancartes, il faut garder espoir pour ces hommes disparus qui sont d’abord pour l’association : des amis. »

***

Depuis ce jour, de nombreux villageois ont assuré les volontaires de leurs prières, demandant des nouvelles des disparus et nous disant combien ils s’unissent à nous dans cette épreuve.

Au centre d’activités du CLAC (Centre de Littérature et d’Activités Culturelles), où les volontaires organisent des activités, les enfants ont réalisé des dessins à leurs intentions. Plusieurs messes ont été célébrées dans les églises Saint-Elie et Saint-Charbel de Qaa mais aussi à Jdeide notamment le jeudi matin par le Père Elian et le Père Nicolas avec les enfants de l’école Notre-Dame de la Bekaa.

Elodie, volontaire au Liban.