Actualités

« Tu m’as tout pris, Seigneur, et pourtant me voici. »

News - 24/03/2019

Ils m’ont tout pris, Seigneur jusqu’au sol de mes pères ;

Incendiés et noircis par leur drapeau de mortIls ont fait de nos villes un béant cimetière

Où de nos disparus monte un Confiteor.


Ils ont bafoué, Seigneur, nos croix et nos églisesPiétiné nos autels, arraché nos icônes

Eventré nos statues et volé nos aumônes :

Ils ont dansé la mort dans nos villes conquises

 

Ils ont violé, Seigneur, la paix de Ta parole

Que Ton peuple chantait d’une voix malhabile

Ils ont tué, Seigneur, les fils de l’Evangile

Dont le sang vient fleurir une blanche auréole

 

Tu m’as tout pris, Seigneur, et pourtant me voici

Les mains vides, le cœur lourd de larmes et de prières

Pour que Tu m’aides à boire cette coupe amère

Et que je sache aimer ceux qui nous crucifient.


Marine, ancienne volontaire en Irak