Actualités

Deux Églises tournées vers le futur pour les chrétiens d’Orient

News - 19/10/2018

« Les habitants de Syrie, comme les Serbes du Kosovo, vivent des moments difficiles. Les Églises serbes et d'Antioche sont des martyres. » Voilà ce qu’a déclaré Sa Béatitude Jean X Yazigi, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient des grecs orthodoxes, lors de sa visite au Kosovo-Métochie, du 11 au 19 octobre.

Venu de Damas à l’invitation de Sa Béatitude Irénée, patriarche de Serbie, Jean X a commencé sa visite à Belgrade. Il a ensuite pu se rendre dans les enclaves chrétiennes du Kosovo-Métochie, notamment au monastère de Gracanica, l’un des plus anciens et prestigieux du monde slavo-orthodoxe. En découvrant la situation des Serbes orthodoxes vivant littéralement assiégés dans leurs ghettos, il a pu y constater les ressemblances troublantes entre les chrétiens du Kosovo et ceux de Syrie, lorsqu’ils sont confrontés à un Islam radical.

Dans une déclaration commune, les deux patriarches ont souligné les liens puissants qui unissent les différentes Églises orthodoxes.

Le patriarche Irénée et l’ensemble de la délégation de l’Église de Serbie ont affirmé leur soutien aux chrétiens de Syrie et du Proche-Orient. Ils ont également assuré le patriarche d’Antioche de leur totale solidarité lorsqu’ont été évoquées les persécutions, les guerres, les destructions et les déplacements forcés subis par les chrétiens d’Orient depuis plusieurs années. 

Les deux patriarches ont rappelé que la survie des chrétiens au Kosovo-Métochie comme au Proche-Orient passait par l'application du droit international et le respect des principes de coexistence pacifique entre les civilisations et les religions. Ils ont ensuite solennellement appelé les puissances régionales et internationales à veiller sur le maintien de la paix dans leurs deux régions.

À l’issue de l’office au monastère de Visoki Dečani, le patriarche Jean X a évoqué les épreuves de l’Église d’Antioche dans le contexte de la guerre au Proche-Orient, spécialement en Syrie : « Considérant le martyr des chrétiens en Syrie – et la disparition toujours non élucidée de deux de nos évêques – je réaffirme aux pays les plus puissants que nous voulons la paix et le calme. »

Concluant son déplacement par un office au monastère de Gračanica, le patriarche Jean X d’Antioche a envoyé un message d'espoir aux Serbes du Kosovo-Métochie : « Les habitants de Syrie, comme les Serbes du Kosovo, vivent des moments difficiles. Les Églises serbes et d'Antioche sont des martyres.  Mais la sainte Croix nous guide jusqu'à la résurrection. La Sainte terre du Kosovo a vu naitre beaucoup de martyrs et de saints. Ne craignez pas le mal ni l'obscurité car la lumière du Christ renforce et nous sommes ses fils qui n'avons pas peur de la mort. » Prochainement, le patriarche Irénée devrait à son tour se rendre en Syrie.