Revue de presse

Reportage au Val de Grâce - Une soirée au profit des chrétiens d’Orient

Marie de l'Isle - PRÉSENT

01 juillet 2017

Le Val de Grâce accueillait jeudi soir un évènement organisé par l’association SOS Chrétiens d’Orient. Celui-ci a commencé par un cocktail et une séance de dédicaces d’auteurs tels que Gabrielle Cluzel, Laurent Dandrieu, François Billot de Lochner ou encore Jean-Christophe Buisson, dans le cloître. À la suite d’un problème technique, les spectacles de son et lumière, qui devaient débuter à 21h30 et 22h30, n’ont tout d’abord pas pu être lancés. Tout le public est resté dans la chapelle du Val de Grâce, en présence du père Benoît Jullien de Pommerol, recteur de l’église et aumônier militaire, ainsi que d’un représentant des Arméniens, pour des témoignages et des prières.

Peu avant 23 heures, la chance – ou la Providence – a permis au spectacle d’être lancé. Celui-ci consistait en une production de vidéomapping, c’est-à-dire une projection d’images, de type diapositives, dans le chœur de l’église, autour du thème de l’évolution des chrétiens au Proche-Orient. Sur un texte de l’écrivain Richard Millet, lu en duo par la journaliste Charlotte d’Ornéllas et le père de Pommerol, les spectateurs ont pu se familiariser avec l’essor du christianisme dans une région ou ses dépositaires sont actuellement cruellement menacés par l’Etat islamique. Il a été rappelé qu’au début du XXème sicèle, un habitant du Moyen Orient sur quatre était chrétien… alors que les chrétiens d’Orient sont aujourd’hui 11 millions, largement minoritaires au milieu de 320 millions de musulmans. De la naissance des premières communautés chrétiennes à Antioche, à la période de domination ottomane – durant laquelle les chrétiens avaient le statut de « dhimmis », c’est-à-dire de soumis – en passant par la conquête arabo-musulmane et les croisades, le public a pu se replonger dans les origines du christianisme, une religion universelle née là-bas.

Un spectacle à la fois empreint de drame mais aussi de poésie et d’espoir, dans l’écrin que constitue l’église baroque du Val de Grâce, qui n’a pas déçu le public qui était resté.

Le chanteur Jean-Pax Méfret – natif d’Algérie – était lui aussi présent. Il a présent plusieurs de ses chansons, dont une spécialement écrite en hommage aux chrétiens d’orient.

La soirée a été organisée au profit de l’action sur le terrain mené par l’association depuis 2013. Celle-ci envoie régulièrement des volontaires sur le terrain – en Syrie, Irak, Liban, Jordanie et maintenant Egypte – pour des missions allant de plusieurs semaines à plusieurs mois. Elle finance des hôpitaux, du matériel sanitaire ou encore des écoles. Cette soirée en particulier était consacrée à la collecte de fonds – 300 000 euros nécessaires – pour reconstruire une centaine de maisons dans le quartier de Midan, à Alep, qui a été la cible de bombardements et de pillages de la part de l’État islamique.

L’évènement s’est achevé peu après minuit. « La patience du public, durant la résolution de la panne technique, et son recueillement nous ont particulièrement touchés », souffle Charles de Meyer, président de l’association.