Actualités

Témoignage volontaire en Arménie - Les leçons de vie d'un peuple éprouvé.

News - 14/05/2021

SOS Chrétiens d’Orient envoie des volontaires tout au long de l’année. Comme André, venez vivre une expérience inoubliable en Arménie. Les seules limites sont celles que vous vous imposez.

Par jour, la mission d'un volontaire coûte 33€ à l'association. Si vous ne pouvez pas partir, parrainez un volontaire, faites un don.


Arrivé en Arménie mi-février, j’intègre l'équipe à Erevan aux côtés de jeunes volontaires motivés issus des quatre coins de France et même d’autres pays.

sos chretiens orient armenie volontaire prepare colis alimentairesDès le premier jour, dès la première action, je comprends que notre présence sur place sera tournée vers l’essentiel : nous commençons la journée par remplir des caisses en carton avec de la nourriture destinée aux familles chassées de chez elles suite à l’invasion de l’Artsakh à l'automne 2020. C’est exactement ce que je souhaitais : donner de ma personne, me mettre tout simplement au service de ceux qui ont faim. 

Le jour suivant, nous avons la chance de découvrir la messe selon le rit apostolique arménien. C’est une expérience inoubliable. Malgré la barrière de la langue, la cérémonie, qui est chantée presque de bout en bout et enrobée d’encens, est d’une beauté majestueuse. La foi fervente et contagieuse des fidèles fait toucher à ce moment une certaine infinité. La messe a lieu dans l’église Saint-Anne, qui fut consacrée le 30 avril 2015 : je sens que la chrétienté est très vivante en Arménie

Notre premier véritable échange avec un citoyen local se produit dès le lendemain. Il s’agit d’un traducteur qui nous aide dans nos achats sur un marché pour les donations. Très ouvert, il comprend fort bien le sens de notre présence en Arménie, nous remercie, nous dit que notre présence le touche. Tout de suite, il propose de nous aider, nous donne ses coordonnées. Je me rendrai vite compte que cette attitude bienveillante ne sera pas l’exception mais la norme ! 

sos chretiens orient armenie volontaires avec enfants deplaces arshaluysNotre seconde intervention consiste à animer les activités d'un groupe d’enfants qui, eux aussi, ont dû fuir leurs maisons et ont été accueillis dans un petit village à proximité d’Erevan. Chaque semaine, afin de briser leur solitude et désoeuvrement, nous les divertissons en organisant diverses activités ou en leur apprenant quelques mots de français. C’est l’occasion de très beaux échanges malgré, encore une fois, la barrière de la langue. 

Sur le trajet de la garderie, en haut d’un pylône électrique, une cigogne a fait son nid et elle y nourrit ses petits. L’horizon est barré de chaque côté par d’imposantes chaînes de montagnes. C’est une ambiance extraordinaire et paisible. Dans ces lieux d’une beauté troublante se côtoient les apports de la modernité, les vestiges omniprésents d’une culture chrétienne millénaire et les imposants bâtiments hérités de l’époque soviétique. Nous sentons que ce havre de paix hors du temps est vulnérable : de l’autre côté des montagnes, les voisins sont hostiles. 

sos chretiens orient armenie volontaire et femme armenienne deplaceeTout au long de mon séjour, je remarque que les Arméniens sont très apaisés. Il y a très peu de tension entre les individus. Quel bol d’air frais par rapport à l’atmosphère qui règne parfois chez nous en Europe ! Et en ce qui nous concerne, les passants se montrent assez indifférents : ils nous laissent vaquer à nos occupations, comme si notre présence ici était tout à fait normale et habituelle, alors que nous sommes pratiquement les seuls occidentaux. Lors de nos échanges, les Arméniens se montrent serviables, gentils et intègres. 

Notre troisième intervention, une donation dans une famille qui cultivait des fruits et légumes en Artsakh et qui a été chassée de ses terres par la guerre, provoque en moi une vive émotion. En effet, ayant perdu leur moyen de subsistance, ils semblent ne plus avoir de perspective d’avenir. Ils nous disent qu’ils n’ont pu emporter que la clé de leur maison et une belle croix en bois sculpté. Ils nous reçoivent chez les cousins où ils sont hébergés et nous invitent à leur table richement garnie. L’ambiance est gaie. Pourtant, je décèle chez eux une profonde tristesse. 

Ils acceptent les vêtements, la nourriture et les jouets que nous leur apportons, et ils rient avec nous, mais leur désarroi transparaît dans leurs regards, dans certaines attitudes… Aucun don ne leur rendra la terre, ni la maison, qu’ils avaient héritée de leurs ancêtres. 

Confrontés à une détresse que nous ne pouvons guérir matériellement, nous voyons s'envoler nos certitudes. Nous sommes contraints de réapprendre la foi, l’espérance et le pardon, mais aussi de raffermir notre conscience de notre identité. 

sos chretiens orient armenie groupe volontairesChacun est poussé dans ses retranchements. Pourtant, au sein de l’équipe, l’ambiance reste excellente. Alternant l’humour et les discussions plus sérieuses, que ce soit au sujet de nos chemins spirituels respectifs ou de la situation sur le terrain, nous digérons les situations ensemble et construisons des relations saines et solides, malgré quelques inévitables différences de sensibilité.  

La bonne gestion du groupe par nos responsables et chef de mission, n’y est pas pour rien évidemment, et nous leur en sommes reconnaissants ! 

Chaque matin, la prière est dites à tour de rôle par l’un des volontaires de SOS Chrétiens d'Orient. Certains chantent, d’autres récitent leur oraison favorite, et chacun s’enrichit des apports des autres. Nous émettons nos intentions personnelles. Mettre en commun nos doutes et nos espérances nous rend plus fort en tant que groupe. Nous formons une véritable petite communauté, diverse mais soudée.


sos chretiens orient armenie volontaire achete colis pour les familles deplaceesNous travaillons inlassablement ! La semaine dernière, les volontaires ont été visiter 24 familles, soit 86 personnes, qui ont été jetées hors de chez elles à cause de la guerre. Les volontaires ont relevé les besoins de chacun, les tailles de vêtements, le nombre d’enfants et leur âge, pour déterminer les besoins respectifs. Et aujourd'hui nous devons prendre leur relais pour collecter les biens nécessaires. Nous arpentons les magasins locaux à l'affut des meilleurs prix pour une qualité optimale. Les produits seront financés grâce aux dons collectés auprès des donateurs de l’association. Il nous faut donc justifier chaque achat et tenir une comptabilité rigoureuse. 

sos chretiens orient armenie voolontaires visitent famille aravousLa fin de semaine venue, nous emmenons les colis jusqu’à la ville de Vardenis, où sont encore hébergés un grand nombre de déplacés de l’Artsakh. Nous allons de famille en famille, et vivons des moments inoubliables. Nous rencontrons d’anciens enseignants, une infirmière à la retraite, des familles qui viennent de perdre un enfant à la guerre, des familles dont le père est toujours sur le front, des familles très pauvres aussi parfois, à la détresse déchirante.

A chaque fois, l’accueil que les Arméniens nous réserve est exceptionnel. Les tables sont bien garnies, les mets sont délicieux. Ils nous témoignent leur reconnaissance, leur gratitude. Au-delà de l’aide matérielle indispensable que nous leur fournissons, c’est surtout notre présence chez eux, témoignage concret de notre solidarité, qui semble le plus les toucher.

Des liens se créent au travers d’échanges simples et amicaux. Il est impossible de ne pas s’attacher aux membres des familles que nous visitons. Nous promettons de revenir dès que possible. Nous leur souhaitons d’avoir la force d’aller de l’avant et de pouvoir retrouver enfin la sécurité, des perspectives d’avenir et peut-être un jour le bonheur. 

sos chretiens orient armenie volontaire devant mont araratA côté de cet aspect humain qui fut le plus marquant et le plus important, il y a aussi évidemment la découverte d’un pays, de ses paysages, son architecture, et d’une culture chrétienne millénaire, avec ses innombrables monuments historiques, ses symboles, ses livres, ses traditions. Dès que nous avons un peu de temps, nous visitons un monastère, un musée, ou faisons une balade sur les hauts plateaux.

La semaine prochaine, déjà, je repars en Belgique. Ces quatre semaines furent d’une intensité sans égale à bien des égards. Il y aurait encore tant à dire. Papa d’un petit garçon de bientôt 4 ans et chef d’entreprise, j’ai trop de responsabilités dans mon pays pour pouvoir rester plus longtemps. Sinon, sans aucun doute, j’aurais prolongé ma mission pour faire beaucoup plus.

Même si ce fut trop court, j’ai vu, au travers de notre action sur place, certaines choses se mettre déjà en mouvement vers un mieux. Pourvu que cela continue de cette manière et même s’amplifie ! Pourvu que les liens entre les chrétiens du Caucase et de Belgique se renforcent enfin, et que la communauté chrétienne dans son ensemble en sorte régénérée, renforcée et grandie. 

Merci à tous ceux qui ont rendu cette mission possible, et à tous ceux qui donnent ce qu’ils peuvent pour le salut de notre communauté. 

André volontaire belge en Arménie.


SOS Chrétiens d’Orient envoie des volontaires tout au long de l’année. Comme André, venez vivre une expérience inoubliable en Arménie. Les seules limites sont celles que vous vous imposez.

Par jour, la mission d'un volontaire coûte 33€ à l'association. Si vous ne pouvez pas partir, parrainez un volontaire, faites un don.