Actualités

Trésors de l’Orient : Khor Virap, berceau de l’Arménie chrétienne

News - 30/09/2020

Khor Virap, « la fosse profonde », est le point d’origine du premier royaume chrétien au monde. Se dressant au milieu de la plaine au pied du Mont Ararat, avec les montagnes pour horizon, le monastère millénaire est un lieu de pèlerinage incontournable.

L’histoire commence en 298 de notre ère, lorsque Tiridate IV devint roi d’Arménie. Celui-ci désire faire honorer les dieux païens. Parmi ses sujets, Grégoire, un chrétien, s’oppose à cette décision suscitant la colère du roi qui le fait jeter dans une fosse où il l’y laissera treize années. Mais le souverain tombe malade et nul ne parvient à le soigner. Il décide donc de faire appel à son prisonnier : en échange de sa guérison, Tiridate fera libérer Grégoire et se convertira avec tout son peuple. La guérison miraculeuse est obtenue et l’Arménie devient ainsi le premier pays avec le christianisme comme religion d’état dès 301 après Jésus-Christ. Grégoire, quant à lui, devient le premier Catholicos (patriarche) d’Arménie et sera connu ensuite sous le nom de Saint Grégoire Ier l’Illuminateur.

sos chretiens orient armenie khor virap monastere site
Fondé au VIIe siècle, le monastère est reconstruit au XIIIe siècle en même temps qu’une université, installée en 1225 par le religieux Vardan Areveltsi. Le site de Khor Virap est composé de plusieurs petites bâtisses rougeâtres qui se serrent, comme pour se tenir chaud dans le vent glacial. Il est surplombé d’un grand promontoire rocheux au sommet duquel trônent la croix et le drapeau, qui permet d’avoir une vue sur la plaine, sur les montagnes au loin, et d’où l’on aperçoit Erevan, la récente capitale de l’Arménie.


Au pied de la petite colline qui accueille le monastère, une clôture de fils barbelés indique la frontière avec la Turquie, gardée par l’armée russe. Un peu plus loin, à quelques kilomètres derrière ces clôtures, se dresse l’immense Mont Ararat : haut-lieu biblique sur lequel se réfugia Noé avec son arche, la fierté nationale arménienne, aujourd’hui cerné par les minarets turcs.


Les vieux remparts qui ceignent les bâtiments font écho à la détermination des Arméniens qui défendent leur terre fièrement en tant que « premier pays chrétien du monde » qu’il convient de ne pas laisser tomber sous les coups de ses voisins Turcs et Azéris. Malgré les épreuves anciennes comme le génocide perpétré par l’Empire Ottoman au début du siècle dernier ou le nouveau déchainement de violence en Artsakh, les Arméniens continuent de venir nombreux en pèlerinage à Khor Virap, pleins de foi et d’espérance !

Source : Trésors du monde