Actualités

Qaa - Sous le patronage de la vierge, un récital pour le Liban

News - 18/08/2020

 Grâce à vous, à vos dons, SOS Chrétiens d'Orient est présent aux côtés des Libanais, dns la joie et les épreuves. Continuons ensemble !

bouton faire un don

Le soir du 14 août, sous la protection de la statue de la sainte Vierge sur laquelle était projeté un drapeau libanais, des habitants de Qaa et d'autres villages de la vallée étaient réunis. Bouleversés par la mort de Sahar, une jeune fille de la ville décédée lors de l'explosion du port de Beyrouth, tous se sont rassemblés pour écouter des louanges au Seigneur et à sainte Marie, en fêtant l'Assomption. Répondant à la demande de SOS Chrétiens d'Orient, un ami de l'association, pianiste et compositeur, son épouse, violoncelliste, et le célèbre ténor libanais Eliya Francis sont venus bénévolement offrir leur talent au village endeuillé. Une volontaire de l'association, Cécile, a interprété avec ce célèbre ténor des chants religieux dont « l'Ave Maria » de Caccini ou encore le « Notre Père » en araméen. En ouverture, deux filles du village, Sandy et Chirine, ont chanté « Li Beirut » de Fairouz rendant hommage à la capitale libanaise : « Elle est de pain et de jasmin, mais comment son goût est-il devenu un goût de feu et de fumée ? ».

SOS Chretiens Orient récital Liban Qaa AssomptionDans ce moment riche en émotions, les volontaires s’occupent de l'organisation, tout en étant attentifs à la beauté des chants. Au plus proche des habitants de Qaa depuis les attentats de 2016. Ils ont participé au succès de l’évènement. Fruit d'une coopération avec la municipalité, les volontaires ont fait venir un piano à queue sur le lieu du sanctuaire qui surplombe la vallée de la Bekaa. Pour les volontaires, cette date était très attendue par ce qu'elle leur avait demandé un travail de longue haleine. Le rassemblement a procuré une immense joie. Si l'aide matérielle est essentielle et irremplaçable, elle n'est pas suffisante. A travers ce concert, beaucoup ont pu trouver un réconfort et un espoir nouveau. Difficile de décrire ce que transmet la musique religieuse, mais chacun peut comprendre dans son cœur que la beauté est à l'origine de toutes les nobles ambitions.

Ce soir-là, les voix ont touché les âmes, permis de regarder vers l’avenir. Les organisateurs voulaient réunir le plus de monde possible, et nombreux se sont déplacés pour assister et prendre part à ce récital sous la protection de la Sainte Vierge, notre mère à tous. La messe de l’Assomption qui précédait était célébrée par l’évêque grec-catholique de Baalbeck.

Dans les difficultés que le Liban connaît actuellement, auxquelles s'ajoute désormais le deuil des martyrs, la musique classique est un moyen de dépasser les douleurs. Au premier rang se trouvait la famille de Sahar, en vêtements noirs, face à la scène et à la statue. La foule transportée par les interprétations saisissantes d'Eliya Francis et de Cécile ne formait qu'un seul bloc : le peuple libanais uni autour de ce qui est grand et beau, dans la volonté de reconstruire ce qui a été détruit.

SOS Chretiens Orient Qaa récital Liban ténorC'est justement ce besoin d'unité et d'espérance que le maire, M. Bachir Matar, a évoqué auprès des habitants dans son discours d'ouverture. La voix tremblante, il a imploré la Sainte Vierge de venir en aide au Liban, et aux Libanais de tourner leurs yeux vers l'avenir. Le président de SOS Chrétiens d’Orient, Charles de Meyer, a rappelé la force du lien qui unit les volontaires français et les habitants du Qaa, et plus globalement nos deux peuples. En vivant pleinement les souffrances du Liban à Beyrouth, et en se joignant au deuil lors des obsèques de Sahar à Qaa, les volontaires de SOS Chrétiens d'Orient ont fait corps avec habitants.

Une dizaine de chants religieux et de musiques se sont enchaînés, ponctués par le bruit assourdissant des applaudissements. Le mélange sublime des voix de ténor et de soprane, voix d'Eliya et de Cécile, s'élevait vers les monts désertiques et le ciel étoilé duquel nous regardait notre Seigneur et, si Dieu le veut, la défunte Sahar. Ce duo franco-libanais a également frappé les esprits comme symbole de notre amitié. Tout cela dans le plus beau des décors : aux contreforts de l'Anti-Liban, le sanctuaire offrait une vue tout aussi splendide que la musique, comme si la création divine et l'art des hommes ne formait qu’un ensemble harmonieux.

SOS Chrétiens Orient Liban Qaa récital Charles MeyerLe concert s'est terminé par l'Ave Maria de Lourdes. Quelques couplés en français et d'autres en arabe, puis le refrain chanté en choeur par le public ; il n’y avait plus qu’une voix, celle de Qaa et celle du Liban. Sur cette fin magnifique, les nombreux remerciements ont été à la hauteur du talent des artistes. Les habitants de Qaa et les volontaires sont rentrés chez eux le cœur plein de volonté et d'espoir pour l'avenir du Liban.

 

Grâce à vous, à vos dons, SOS Chrétiens d'Orient est présent aux côtés des Libanais, dns la joie et les épreuves. Continuons ensemble !

bouton faire un don