Actualités

Alep - Guérir les blessures par la musique

FR - 02/08/2020

800 € sont nécessaires pour financer un mois de cours de musique au centre de SOS Chrétiens d’Orient à Alep. Soutenez ces enfants éprouvés.

bouton faire un don

Dans le centre de SOS Chrétiens d’Orient à Alep, la musique est un remède à la guerre.

Après des années de violents affrontements, les Aleppins reprennent un rythme de vie presque habituel. Nous sommes à Alep le 24 juillet 2020. A 11h du matin, le soleil est déjà à son zénith alors qu’une canicule inhabituelle frappe le Proche-Orient. La température franchirait cette semaine la barre des 43 C° à Alep.

Malgré la chaleur, des enfants envahissent ce matin le centre culturel de SOS Chrétiens d'Orient situé dans le quartier chrétien d'Al-Souleimanieh. Un seul but les anime : jouer de la musique ! Cette langue universelle compréhensible dans les quatre coins du monde, un remède pour les âmes et plus particulièrement pour les âmes des Syriens brisées par neuf années de guerre inexorable.

« La musique est essentielle pour la vie ! » explique Davide Melconian, un jeune syrien de 32 ans originaire d’Arménie et professeur de violon. « Nous avons subi une guerre violente. Au centre SOS Chrétiens d’Orient, les enfants trouvent un havre de paix. Là, nous oublions les difficultés politiques et économiques. »

Ce projet musical et culturel est mené par l'association en coopération avec les meilleurs professeurs de musique d'Alep. Depuis 3 ans, le centre permet à 77 enfants âgés de 10 à 17 ans de suivre des cours de violon, flûte, piano, violoncelle, guitare et orgue. Dans un contexte de crise économique et sanitaire, ces cours gratuits sont une aubaine pour ces jeunes.

« Ce projet est extraordinaire pour eux ! Vous connaissez bien les sanctions économiques imposées à la Syrie, couronnées récemment par la loi César. Le coût de la vie, désormais trop cher, empêche les parents d’inscrire leurs enfants dans des activités parascolaires. Grâce aux donateurs de SOS Chrétiens d’Orient, ces enfants peuvent apprendre la musique dans une ambiance détendue et professionnelle. »

Chaque semaine, 154 heures de musique sont données dans les classes de ce centre : une heure de solfège suivie par une heure d'entraînement individuel ou collectif.

A leur arrivée, les enfants sont reçus par Rana, responsable du programme éducatif et culturel. « Ici, nous proposons des cours d’éducation musical et donnons un cadre de vie à ces jeunes en initiant une vraie relation entre l’élève et son professeur. »

SOS CHretiens Orient musique classeLe cours débute. Les professeurs expliquent aux enfants les notes, les clés et le solfège : « Ré, Ré, La, La, Fa, Sooool… » « La musique est avant tout l'art de combiner les sons et les durées. Mais derrière cet art, il y a aussi une science », explique un professeur à un jeune élève particulièrement studieux.

Antonie Igo est un jeune adolescent de 13 ans, apprenti violoniste. Son jeune âge ne lui permet pas de comprendre tous les enjeux géopolitiques de la guerre qu’il subit, mais il sait que la vie n’est pas toujours belle. Comment pourrait-il en être autrement pour quelqu’un qui n’a connu que la violence ?

Et pourtant, pendant ses cours de musique, il exulte ! Ici, toutes les semaines, il est comme tous les enfants du monde : un enfant !

Les sons qui émergent des salles de classe sont un peu cacophoniques, les notes ne sont pas totalement justes et les enfants se trompent beaucoup. Mais quelques mois d’entrainement font des miracles chez nos apprentis musiciens. Les mélodies s’adoucissent et le doigté se précise. Chacun progresse sous l’œil avisé d’un professeur compétent.

Grâce à vos dons, 77 enfants suivent chaque semaine des cours de musique dispensés par des professionnels du secteur. Grâce à vous, ces enfants oublient momentanément la guerre, la faim, le coronavirus !

800 € sont nécessaires pour financer un mois de cours de musique au centre de SOS Chrétiens d’Orient à Alep. Soutenez ces enfants éprouvés.

bouton faire un don