Actualités

Trésors de l'Orient - La cathédrale Saint-Louis des Capucins à Beyrouth

News - 08/07/2020

En 1864, les missionnaires Capucins de Beyrouth construisent, à proximité du Grand Sérail, la cathédrale Saint-Louis des Capucins, édifice imposant de style byzantin.

Les Capucins sont présents au Liban depuis le dix-septième siècle. Catholiques latins, ils ne disposent, à ce moment, d’aucun lieu pour célébrer la messe selon leur rit et partagent alors le sanctuaire des maronites. En 1732, ils inaugurent une église qui leur est propre, dans l’actuel quartier de Riad El Solh. C’est en 1868 que la construction de la cathédrale Saint-Louis des Capucins est achevée.

Le bâtiment est extrêmement sobre, aucune démesure architecturale. Le Grand Sérail lui fait de l’ombre, au sens littéral. Mais la cathédrale s’impose, par la symétrie de ses croisées d’ogives, la rectitude de ses contreforts, la simplicité de sa pierre grise. Et son nom … Saint-Louis.

S’y déroulent les cérémonies officielles sous le mandat français. En 1950, le clocher est ajouté. Les violents combats de la guerre civile, en plus de coûter la vie à un frère capucin, endommagent sérieusement la cathédrale en 1975. Elle est cependant restaurée en 2000.

Le rit latin est célébré tous les jours dans la cathédrale Saint-Louis des Capucins aussi connue sous le nom de Saint-Louis des Français.