Actualités

Un SOS, une réussite ! #1 Damas : une école pour bâtisseur.

FR - 17/06/2020

Avec le soutien de SOS Chrétiens d’Orient, l’association Al Sakhra a lancé en 2014 le projet d’une école d’application architecturale pour contribuer à la préservation du patrimoine de Damas. Fruit de cet effort, les premiers étudiants ont reçu leurs diplômes en août 2018. Aujourd'hui, nous revenons en image sur ce grand projet terminé il y a 2 ans.

L’âme des villes est une victime hélas méconnue de la guerre. La destruction des bâtiments historiques conduit à leur remplacement par des édifices modernes, froids et impersonnels sans lien avec les racines de la cité et de ses habitants.

En prenant conscience des conséquences de la perte du patrimoine architectural à la suite des bombardements terroristes, l’association Al Sakhra a ouvert en 2014 une école d’application pour professionnels de la construction.

SOS Chrétiens d’Orient a rapidement apporté son soutien à cette initiative. Dans un premier temps, en prêtant main-forte à la réhabilitation du futur siège de l’école, une demeure du XVIII° siècle au cœur d’un quartier chrétien de Damas. Ensuite, l’association a fourni une contribution financière aux frais de fonctionnement.

sos chretiens orient syrie ouvrier ecole application damas

Un projet ambitieux

Le premier objectif de l’école est de transmettre aux nouvelles générations les méthodes traditionnelles tombées dans l’oubli. Grâce aux artisans, aux chefs de chantier et aux ouvriers qui seront formés par cette école, la vieille ville de Damas sera restaurée et reconstruite sans perdre son âme.

Focus sur la technique

Les murs du rez-de-chaussée des maisons damascènes sont formés de pierres calcaires de différentes teintes et de roches volcaniques. La structure des étages est montée à l’aide de briques de torchis obtenues à partir d’un mélange d’eau, de terre, de paille et de sable qui est coulé dans des moules en bois et mis à sécher au soleil.

L’alternance des matériaux crée un jeu de couleurs qui confère un charme propre à ces bâtiments.

Des avantages importants

Un des intérêts des constructions traditionnelles est une meilleure adaptation aux contraintes du climat, rendant moins nécessaire l’usage d’air conditionné. La pierre, le torchis et le bois sont disponibles sur le marché syrien, sans besoin de recourir à de coûteuses importations.

La rusticité des matériaux et leur facilité d’emploi sont à la portée d’ouvriers rapidement formés. C’est un critère crucial dans un pays qui devra mobiliser beaucoup de ses enfants dès la fin de la guerre pour la restauration des quartiers historiques des villes comme Damas, Alep ou Homs.

Donateur et volontaires : un grand merci

Cette école d’application architecturale, qui a diplômé ses premiers étudiants en août 2018, n’aurait pas vu le jour sans la générosité de nombreux donateurs de SOS Chrétiens d’Orient. Grâce à eux, les 70.000€ nécessaires au projet ont été atteints. Et c’est enfin sans oublier également les bras et la persévérance des volontaires de l’association qui ont travaillé à sa mise en œuvre. Que tous en soient remerciés.