Actualités

Turquie - Enlèvement des deux derniers chrétiens de Meer.

FR - 13/02/2020

Depuis le 11 janvier, Houmouz Diril (71) et sa femme Şimoni (65), tous deux chaldéens catholiques, sont portés disparus depuis leur enlèvement par des « hommes armés ». Ils sont les derniers chrétiens du village montagneux de Meer, situé dans la province de Sirnak.

« Nous avons appris l’enlèvement de mes parents le 12 janvier », a confié le père Adday Remzi Diril au journal Mesopotamia News Agency. Prêtre chaldéen à Istanbul et fils du couple enlevé, il est connu pour son aide précieuse apportée à 7,000 réfugiés chrétiens irakiens déplacés dans toute la Turquie.

Une enquête est en cours ; le bureau du procureur à Sirnak a émis une ordonnance de confidentialité. « Les autorités turques sont en contact avec ma famille. Les conditions météorologiques dangereuses rendent les recherches toujours infructueuses, » a expliqué le Père Diril.

L'enlèvement du couple Diril pousse à s’interroger sur la pérennité de la présence chrétienne dans certaines provinces turques.

La nouvelle de l'enlèvement est tombée peu après l'arrestation du père Aho Bilecen, moine syriaque du monastère Saint-Jacob et des deux laïcs, Josef Yar et Musa Tastekin. Accusés d’avoir « aidé le PKK », ils ont finalement été libérés en attendant leur procès.

« Je donne de la nourriture à celui qui frappe à ma porte, comme le veut ma religion et ma philosophie. Je ne le fais pas pour aider une organisation, mais pour suivre les préceptes de ma foi, » se serait défendu le Père Aho.

Inspiré du texte de Uzay Bulut, journaliste turc, membre émérite de l'Institut Gatestone.