Actualités

En Egypte, une chrétienne se fait égorger par un islamiste.

FR - 21/01/2020

« Je te massacre parce que tu n’es pas voilée. » Il l’attrape, lui tire violemment la tête en arrière et lui tranche la gorge. Catherine, une chrétienne copte*, vient d’être égorgée dans la rue, en plein jour à Gizeh, en banlieue du Caire.

L’assassin est un islamiste vêtu d’une longue djellaba blanche, un récidiviste jamais inquiété par la justice. Les images filmées par la caméra de surveillance choquent et témoignent de la violence de la scène.

Catherine ne s’effondre pas, elle poursuit son chemin comme si rien ne s’était produit. Derrière elle, son agresseur ne bouge plus, ne s’enfuit pas, ne parle pas. Le temps semble s’arrêter quelques instants.

Transportée d’urgence à l’hôpital dans un état critique, Catherine s’en sort avec un pansement imposant et 68 points de suture…  L’auteur est, quant à lui, jeté en prison pendant 15 jours, le temps de l’enquête.

Elle n’était qu’une proie, une chrétienne copte, une miraculée !

***

Son histoire n’est pas un cas isolé. En 2017, une autre femme copte avait subi une attaque similaire et un marchand chrétien, égorgé lui aussi, n’avait pas survécu à ses blessures. Nous n’oublierons pas également le père Samaan, archiprêtre de l'église Saint-Jule d'Aqfahs, poignardé à mort par un musulman cette même année.

L’Église copte-orthodoxe, tristement connue pour le nombre de martyrs qu’elle a offert, souffre au quotidien des discriminations, des attentats contre les églises, des enlèvements de chrétiennes, des conversions forcées à l'islam et des mariages forcés.

SOS Chrétiens d’Orient continue malgré tout à être présent sur place en Égypte pour apporter au quotidien un soutien matériel et moral à ces chrétiens dont la foi n’a d’égal que leur courage.

*Souce : @ikhthús sur twitter