Actualités

Noël en mission : Un sourire illumine l'Orient.

FR - 17/12/2019

Chers amis,

Ce 25 décembre, soixante jeunes volontaires français et italiens fêteront Noël loin de leur famille et de leur confort. Car oui, ici, dans les petits villages irakiens isolés de la Plaine de Ninive, dans les villes syriennes partiellement détruites ou dans les bidonvilles du Caire, la naissance du Christ est fêtée solennellement dans des conditions souvent rudimentaires.

Les retrouvailles familiales sont à l’image de celles de la crèche : pauvres mais chaleureuses.


Pas de foie gras, de dinde ou de bûche de Noël pour réjouir les papilles. Pour des centaines de familles visitées par les volontaires, le dîner de Noël sera semblable à celui de la veille, sans artifice, simple. Mais pour d’autres, comme les déplacés de la Jézireh, en Syrie, il sera encore plus frugal : du riz, du poulet, des oranges.

Et si cette année encore, des centaines de maisons n'ont toujours pas de toit, des personnes âgées sont seules, des mères portent le deuil de leurs enfants morts au combat, la chaleur de la nuit de Noël revigore les cœurs.

Dans une petite crèche de Bethléem, la vie a vaincu la mort,
2000 ans plus tard, dans le berceau du christianisme,
la foi des familles orientales a vaincu les persécutions.

Autour d'un poêle qui chauffe faiblement une grande pièce délabrée d’une maison du petit village syrien de Sadadce ne sont pas les souvenirs de la guerre qui s'échangent autour d'une tasse de café brûlant. Ce sont ceux des célébrations de Noël quand l’ombre de la guerre n’avait pas encore déployée ses ailes sur la Syrie.

Au bidonville du 15 Mai, dans les rues bordées de petites cabanes en tôle, où le vent et le froid sont les invités d'honneur en hiver, ce ne sont pas les pleurs qui résonnent mais les rires des enfants déchaussés, qui se partagent une pomme donnée par un volontaire.

Dans le camp de réfugiés syriens au nord-est du Kurdistan irakien, ce ne sont pas les plaintes de familles déracinées et sans le sou qui s'élèvent des tentes logotypées UNHCR, ce sont des chants traditionnels syriens empreints de joie et d'espérance.
 
Pour Noël, SOS Chrétiens d'Orient soutient trois grands projets.

En Irak, répondant à l’appel de Monseigneur Najeeb, archevêque chaldéen de Mossoul et d'Aqra, les volontaires participent au chantier de rénovation de la cathédrale de l’Immaculée construite au XIXe siècle.
 
 
 


En Syrie où les chantiers s’intensifient à l’approche de l’hiver, l’association s’est engagée à reconstruire la maison de Wdad, Syrienne ayant fui Alep bombardée par les djihadistes. Au déblayage des gravats succèdent les coups de burins et les travaux de raccordement à l’électricité.
 
 
 


En Egypte, les volontaires commencent à emballer les cadeaux de Noël pour les distribuer à deux mille enfants chiffonniers. Une mission de longue haleine qui sera récompensée par un sourire timide et des yeux lumineux de bonheur.

Jusqu’au Nouvel An, les volontaires de SOS Chrétiens d’Orient seront détachés sur une vingtaine de missions : visite aux personnes âgées isolées à Alep (Syrie), marché de Noël à Homs (Syrie), donation de colis alimentaire aux familles déplacées de la Plaine de Ninive (Irak), donation de mazout aux familles pauvres de Tripoli (Liban), dîner de Noël avec les familles du bidonville du 15 May (Egypte), activités avec les orphelins de Gyumri (Arménie).

Ils s'appellent Adèle, Marie-Amance, Jean-David, François ; ils sont volontaires au Proche-Orient et cette année, ils seront vos ambassadeurs auprès des chrétiens d’Orient.
 
En décembre 2018, grâce à vos dons :
 
  • Six mille enfants orientaux ont reçus un cadeau de Noël,
  • Monseigneur Daoud Sharaf, archevêque syriaque catholique de Mossoul a célébré la messe de Noël dans la nouvelle église de Duhok,
  • Les familles syriennes ont fêté Noël dans les rues nouvellement reconstruites de Homs,
  • Les volontaires ont apporté réconfort et présence à une centaine de familles la semaine de Noël.
 
Cette année, que ferez-vous pour les enfants d'Orient ?

En faisant un don de 100 euros, les impôts vous en remboursent 66. Pour bénéficier d’une réduction fiscale en 2020, faites un don avant le 31 décembre 2019.

Je vous remercie pour l’aide que vous apporterez aux chrétiens d’Orient, qui ont encore tant besoin de notre secours. Profitez de ce temps de Noël pour leur faire un don généreux !

Benjamin Blanchard
Directeur général de SOS Chrétiens d’Orient.