Actualités

IRAK - Une école abandonnée par le gouvernement où les enfants tremblent de froid.

FR - 18/12/2019

L’unique école chrétienne Behra (lumière en syriaque), est située dans le petit village de Sumel à 10 kilomètres de Duhok. Elle regroupe 107 élèves âgés de 4 à 16 ans, provenant de cinq villages limitrophes. Les cours de l’école chrétienne ont lieu entre ceux des Kurdes, en début d’après-midi.

« Depuis la route, nous apercevons ce grand bâtiment entouré de quelques arbres. Sur l’invitation chaleureuse de Janet, directrice de l’école, nous pénétrons dans le bureau. La décoration y est très minimaliste et le mobilier manque. En effet, elle dispose de peu de matériel : un bureau, une imprimante, deux canapés et une étagère où s’entassent quelques classeurs et fournitures.

sos chretiens orient irak volontaire professeur janetElle nous sert un café bien chaud, qui nous réchauffe un peu dans son bureau bien frais. « Je suis désespérée ! » nous apostrophe-t-elle. « Que va devenir l’école ?  Le gouvernement irakien ne me donne que 200 dollars par an… » Autant étonnés qu’impressionnés, nous restons silencieux devant le courage de cette femme. Une partie conséquente de son salaire sert à financer l’achat de fournitures pour ses élèves.

Après cette collation bienvenue, nous commençons la visite par la cuisine vétuste et sombre des professeurs.

Je ressens tout de suite l’humidité de la pièce, les murs sont jaunâtres et il n’y a même pas de fenêtre. Les ustensiles de cuisine brillent par leur quasi-absence. Le seul placard dont elle et ses collaborateurs disposent pour les pauses est petit et a couté à lui seul 70 dollars, soit quasiment la moitié de son budget annuel.

Nous prenons ensuite la direction des salles de classe, où différents cours sont dispensés par des enseignants chrétiens. Quand nous en franchissons le seuil, les élèves se lèvent et récitent un texte en araméen pour nous saluer et nous souhaiter la bienvenue.

Nous comprenons très vite que les conditions d’études sont difficiles. Il fait très froid, les élèves sont en manteaux et certains grelottent. Il n’y a pas de radiateurs dans ces pièces !

Mais leurs sourires me donnent de la joie et me conforte dans l’idée qu’il faut les aider, les soutenir et prier pour eux.

sos chretiens orient irak aide materielle ecoleUne semaine plus tard, nous sommes de retour avec trois radiateurs, un frigidaire, des articles divers de ménage et de l’encre pour l’imprimante. Le sourire de Janet est lumineux ! Sur sa demande, deux élèves en pause, se joignent à nous pour décharger la voiture. « Je vous remercie », nous répète-t-elle une dizaine de fois avant de poursuivre « Je suis si heureuse pour les élèves et la survie de mon école. »

Marie-Amance, chargée de communication Irak.

Grâce à votre aide précieuse, nous sommes en mesure d’intensifier nos actions en faveur des enfants irakiens étudiant souvent dans des conditions rudimentaires par faute d’aide du gouvernement.

Pour Noël, agissez encore pour l’avenir de l’Irak. Faites un don !