CREUSEZ UN SANCTUAIRE DANS UNE GROTTE LIBANAISE.

A l’est du pays, à la frontière syrienne, Qaa est une ville à majorité chrétienne située à quelques kilomètres d’Hermel, grande ville chiite et fief du Hezbollah.

Les camps de réfugiés musulmans installés à ses portes depuis le début de la guerre en Syrie renforcent un climat de tension géopolitique et économique mettant en péril la présence chrétienne dans le nord de la Bekaa.  Afin de prévenir cette catastrophe, les prêtres essaient tant bien que mal de rendre la région attractive pour les chrétiens.

L’un d’eux, le Père Jean, prêtre Grec Catholique de la paroisse de Jdeide, à côté de Qaa, mène de nombreux projets pour les fidèles de l’église Saint-Georges. Au milieu de cette terre musulmane, une famille chrétienne lui a offert son terrain afin qu’il y construise un sanctuaire.

Père Jean, prêtre grec-melkite catholique de la paroisse de Jdeide.

En souvenir de l’ermite saint Antoine le grand, j’ai ressenti le profond désir de construire une église souterraine dans la région de « Nahr » (la rivière). Mais, je n’avais aucune terre pour concrétiser cet appel du Seigneur. Lui veillait sur moi ! Il m’a envoyé une réponse: mes paroissiens m’ont donné une terre pour mener ce projet.

Lorsque j’ai commencé la construction de l’autel extérieur et de l’église, j’ai été contraint d’abandonner les travaux de la grotte, faute de moyens humains et financiers. Il y a quelques mois, j’ai repris les travaux grâce au soutien des volontaires et de mes ouvriers libanais. Grâce à Dieu, les travaux avancent bien. J’espère pouvoir finir avant Pâques. 



En décembre dernier, le Père Jean s’est armé de son marteau piqueur pour poursuive le chantier de son sanctuaire troglodyte, abandonné il y a plusieurs années. Cette fois, il a l’intention d’aller jusqu’au bout. Il ne manque que le principal : des bras en renfort et de l’huile de coude.

Depuis quatre mois, les volontaires et des ouvriers l’ont rejoint dans cette aventure souterraine. « Le matin, après avoir assisté à la messe célébrée par le Père, nous l’accompagnons à la grotte de Saint-Antoine pour y creuser le sanctuaire », témoigne Gauthier, volontaire au Liban. « Depuis le chantier, nous voyons au loin les montagnes où s’entrainent les miliciens du Hezbollah. Autour de nous, avec le retour du printemps, les champs de lavande fleurissent. Il nous semble être hors du temps entre ces murs naturels.

Pas le temps de tergiverser ou de flâner, le travail nous appelle. La roche que nous creusons à l’aide de vieux outils est très résistance. Les sceaux qui servent à évacuer les débris rocheux sont souvent percés. Les bruits des marteaux piqueurs qui se répercutent sur les parois sont assourdissants. Les conditions de travail sont bien compliquées pour nous qui sommes novices dans l’art de la construction. Chaque temps de repos est le bienvenu. Nous partageons alors un café libanais avec les ouvriers, qui nous parlent de leurs familles, nous racontent leurs enfances et nous posent des questions sur la France.

Malgré la difficulté du travail, nous attendons avec impatience cette journée durant laquelle nous participons à la construction d’une église aux côtés des Libanais. »

Sans la présence active des volontaires, les travaux seraient fortement ralentis et le chantier ne sera pas finit à temps. SOS Chrétiens d’Orient participe donc en fournissant au Père ce dont il a le plus besoin : de la bonne volonté et des jeunes qui remontent leurs manches pour ériger un sanctuaire.

La journée d’un volontaire sur le chantier du Père Jean coûte à l’association 33 euros. En parrainant un volontaire, vous bâtissez une église. Alors n’hésitez plus, faites un don !

AIDEZ-NOUS ICI À LES AIDER LÀ-BAS

DEVIENS VOLONTAIRE !

Vous souhaitez vivre une aventure hors du commun ?

SOS Chrétiens d’Orient recherche en permanence des volontaires pour apporter une aide concrète aux populations chrétiennes persécutées. Grâce à un protocole strict et des dispositifs de sécurité pointus, l’association a envoyé plus de 2000 volontaires au cœur des zones sinistrées sécurisées du Proche-Orient.

Actuellement, elle assure une mission permanente en Irak, au Liban, en Syrie et en Égypte, ainsi que des missions ponctuelles en Jordanie, en Arménie et en Éthiopie pendant certaines périodes de l’année (noël et été).

Que vous soyez en congé, en année sabbatique ou à la retraite, vous avez la possibilité de partir à tout moment de l’année.

Partez ! Abandonnez-vous et rayonnez ! Vous reviendrez changés et forts de vous être confrontés à une autre réalité et culture. Ne laissez pas vos craintes vous tétaniser et vous empêcher de vivre une expérience hors du commun.

Vous souhaitez avoir des renseignements ou envoyez votre candidature afin de partir comme volontaire. Contactez notre responsable des volontaires :

volontaires@soschretiensdorient.fr