Actualités

Trésors de l'Orient : le monastère de Mar Matti.

News - 09/09/2020

Suspendu dans les roches surplombant la Plaine de Ninive, le monastère syriaque-orthodoxe de Mar Matti a été fondé en 363 par Saint Matthieu le syrien, un ermite originaire du sud de la Turquie ayant fui la persécution sous l’empereur Julien l’Apostat.

Trois siècles plus tard, la région est conquise par les armées musulmanes. En 1171, des troupes kurdes attaquent le monastère, qui résiste grâce aux chrétiens venus soutenir les moines. Ils finissent par se soumettre à leurs agresseurs kurdes en versant un tribut de trente dinars. A peine les milices de défense chrétienne dissoute, les kurdes s’emparent du monastère qu’ils pillent et tuent 15 moines. Les survivants fuient à Mossoul pendant que les soldats massacrent des villageois chrétiens et détruisent le monastère Saint-Serge.

Par la suite, le monastère subira deux nouvelles attaques en 1369 puis au XIX° siècle. D’apparence inaccessible ce lieu a servi de refuge pour de nombreuses familles de chrétiens, obligés de fuir leur maison sous les offensives de l’armée de Daesh en 2014. 

Aujourd’hui, les cinq moines de l’ermitage vivent au rythme de la prière et des importantes fêtes religieuses comme la Saint Matthieu, le 18 septembre, qui accueillent de nombreux pèlerins. 

Ils protègent également un inestimable trésor de manuscrits ancestraux, ainsi que la tombe de leur fondateur.

Rempart de pierres au cœur des roches, le monastère offre une vue imprenable sur la plaine de Ninive et reste un symbole de la présence chrétienne dans le Nord de l’Irak