Actualités

Saint Louis, soldat de Dieu.

News - 25/08/2020

Ce 25 août, l’Eglise catholique fête la Saint Louis, roi et saint patron de la France.

Fils de Blanche de Castille et de Louis VIII, Louis IX monte sur le trône de France à l’âge de douze ans et règnera sur le royaume chrétien pendant 44 ans, jusqu’à sa mort devant Tunis le 25 août 1270.

Chevalier courageux, saint de la justice, du bien commun et de la famille, il fut très attaché à la chrétienté orientale qu’il rencontra en Egypte, au Liban et en Palestine.

Il fut le premier à accorder la protection de la France aux chrétiens d’Orient. Dans la charte du 24 mai 1250, « pour nous et nos successeurs sur le trône de France, nous promettons de vous donner à vous et à tout votre peuple notre protection spéciale comme nous la donnons aux Français eux-mêmes. »

En souvenir de ce roi très saint, Jérôme Cochet, chef de mission en Egypte, vous propose de parcourir les quelques lignes de ce poème.

Saint Louis, soldat de Dieu.

Le manteau de lys d’or couvre l’homme,

Sur son cheval, impassible et fier,

Il égrène son chapelet venu de Rome.

Alors que se profile les murailles aux grandes pierres,

Sa prière forte couvre à peine les chants de marche.

Le tocsin sonne dans la ville accoudée à la mer.

Il entre au milieu de la foule massée sous la grande Arche,

Des hourras se font entendre dans la gloire de ses prières.

Les nefs royales attendent docilement aux havres.

Le sceptre s’avance pour recevoir les dernières bénédictions,

Rien ne perturbe sa mine allongée sérieuse et grave.

L’ost embarque en rang serré et demande l’absolution.

De Poissy à Mansourah, d’Aigues-Mortes à Tunis,

Le Christ a mené la main et le cœur du souverain,

La très sainte Vierge s’était penchée sur son berceau propice

Et alors que tout sera perdu, il implorera encore les saints.

Loin dans les déserts avides et impénétrables,

Il trouvera le royaume immaculé de Dieu.

Il demandera pardon pour ses fautes et se tournera vers l’originelle étable.

O Jérusalem, il arrive au bout de sa vie pour rejoindre son martyr Dieu.

Grand roi des Gaules et pauvre servant de Jésus,

Sa foi fut son refuge et son épée n’a jamais failli.

Sur les champs de bataille des hommes, immortel attendant son dû,

Dieu accueille son dernier soupir, o glorieux saint Louis.