Actualités

Egypte - Au bidonville du 15 Mai, Christ est roi, pauvreté est reine.

FR - 21/03/2020

Ravagé par les eaux le 12 mars 2020, le bidonville du 15 Mai est dans une situation d'extrême urgence sanitaire. Les familles de chiffonniers n'ont plus rien. Répondez à notre SOS en urgence.

***

A plusieurs reprises déjà, j’ai écrit sur le bidonville du 15 May. La vie y est rude et belle, simple et confuse, attrayante et effroyable.

Tous les oxymores du monde ne décriraient pas ce qu’est ce bidonville. Aucunes belles phrases, aucunes photos, aucunes vidéos car la pauvreté est indescriptible. Ici Christ est roi pauvreté est reine.

sos chretiens orient volontaire bidonville 15 mai egypteDans chaque rue, nous voyons leur indigence, quelques regards échangés à droite ou à gauche. Devant nous, un enfant de 12 ans dirige une charrette tirée par deux ânes d’une main de maître. Un grand sourire aux lèvres, il nous salue. Quelques mètres plus loin, une famille nous reconnait et nous invite à boire le thé. Poliment nous refusons. Aujourd’hui nous allons rendre visite aux familles les plus pauvres du bidonville. Nous voulons pour Pâques leur offrir un cadeau spécial. Ces gens-là mérite tout, quel exemple ils sont.

La première visite est pour monsieur Samir. Son fils Chenouda, 30 ans, est handicapé de naissance. Il ne peut vivre seul. Il reste assis ou bouge peu. Quand le temps le permet il s’installe dehors, au milieu des déchets que ses parents vont trier pour gagner un peu d’argent. Quelques mouches se posent sur lui. Il n’arrive pas à les écarter, mais qu’importe, elles reviendront encore et encore.

Après quelques mots échangés avec son papa, nous lui demandons s’il a des besoins particuliers. Nous savons que sa femme est diabétique. Que veut-il ? Que pourrions-nous lui donner pour mieux vivre ? Très poliment il refuse d'abord nos propositions. Il ne veut pas nous gêner, il ne veut pas accepter. Il nous donne toujours la même réponse : « Grâce à Dieu je suis en bonne santé et je peux m’occuper d’eux ».

Il finit par nous demander des couches pour Chenouda, et des vêtements propres. Nous lui offrirons. La discrétion de cet homme est touchante, et nous voudrions faire plus.

Notre route nous amène ensuite chez madame Romani, mère de quatre enfants, dont deux handicapés. Elle s’en occupe chaque jour avec grand courage et le sourire d’une mère aimante. Sa foi en Dieu est forte et exemplaire. Il y a quelques années, l’incendie de sa maison a fait partir en fumée tous ses biens.

sos chretiens orient famille chiffonniers bidonville 15 mai volontaires

A notre question : « Avez-vous besoin de quelque chose ? » Elle répond : « Un vélo pour mon aîné, quelques jeux de construction pour mon cadet et des vêtements. » Elle ne nous adresse pas de demande pour elle, rien qui pourrait l’aider à mieux vivre. Sa seule préoccupation est le bonheur de ses enfants. Plus insolite, elle nous demande « un frigo pour Corolus, le plus âgé. Comme il aime énormément boire de l’eau glacé, j’aimerai qu’il puisse satisfaire ce plaisir simple. »

Après une photo avec toute la famille, nous partons un grand sourire aux lèvres. Chaque rencontre est un bonheur. Malgré le règne de la pauvreté, ici le Christ reste le roi.

***

Nous sommes toujours très étonnés des demandes si simples qui nous sont adressées. Chenouda, un trisomique que nous rencontrons tous les mardis matin pour l'activité bricolage, réfléchis un bref instant avant de nous répondre posément : « Je veux des vêtements à la mode, comme ça je serai le plus à la mode ici ! »

sos chretiens orient ciffhonniers bidonville 15 mai egypteCette demande est étonnante mais tellement touchante, que nous la concrétiserons. Nous voulons aussi que Chenouda soit la personne la plus à la mode du bidonville !

***

Gorgus et sa famille vivent de pas grand-chose. Très handicapé, il se contente chaque jour de marcher dans les rues du bidonville et de demander çà et là un peu à manger, un poulet parfois ou d'autres vivre. Son Père nous fait part de ses maigres besoins « Ma femme voudrait pouvoir cuisiner sur une gazinière et je souhaiterai tant que Gorgus puisse dormir sur un vrai lit. »

La dernière visite de la journée sera pour Sabah Sadek. Elle est assise devant sa maison, son déambulateur complètement désuet posé devant elle. Après les salutations de rigueur, je me rends compte qu’elle semble triste. La raison en est émouvante. Aujourd’hui encore une fois elle ne pourra pas se rendre à l’église. Son état ne lui permet pas. Elle le désire tant, mais il lui est impossible de se déplacer même sur cette courte distance. Son désir le plus cher ? « Pouvoir assister aux offices à l’église chaque jour ». Seulement pour cela il lui faut un fauteuil roulant !

Notre tournée touche à sa fin. Chaque personne rencontrée ici, chaque demande formulée, chaque sourire rendu nous pousse à une seule réflexion : Ici Christ roi, Marie est reine.

Louis-Marie, chargé de communication en Egypte.

Ravagé par les eaux le 12 mars 2020, le bidonville du 15 Mai est dans une situation d'extrême urgence sanitaire. Les familles de chiffonniers n'ont plus rien. Répondez à notre SOS en urgence.