Opération ” Un générateur pour les chrétiens de Qaraqosh “

Aidez-nous à reconstruire le village 100% chrétiens de Qaraqosh

 

Qaraqosh la chrétienne comptait plus de 50 000 d’habitants avant l’arrivée de l’organisation Etat Islamique. En août 2014, menacés de mort par les terroristes, ils ont fui leurs maisons n’emportant la plupart du temps que ce qu’ils avaient sur le dos. Déplacés en Irak, ou réfugiés en Jordanie et au Liban, ils attendaient depuis trois ans, l’heureuse nouvelle ! Le 17 octobre 2016, après deux ans d’attente, l’heure n’est plus aux cris et aux larmes mais à la joie et à l’espoir pour des milliers de famille. Qaraqosh est libérée !



QaraqoshContraint de quitter la ville en août 2014, Nisan Karomi, maire de Qaraqosh, s’est réfugié à Ankawa. « Deux ans que nous l’attendions ! Enfin, enfin, nous y sommes ! Qaraqosh va revivre et renaître de ses cendres. ’Nous avons déjà gagné car Daesh voulait supprimer les chrétiens, et aujourd’hui nous retournons là-bas et ils ne sont plus là. Notre ville doit être un témoignage pour le monde entier ! » Aujourd’hui si la ville n’est pas encore sûre, de nombreux déplacés, le cœur serré, sont déjà retournés visiter leurs maisons le temps d’une après-midi volée. « Entrez ! Venez visiter ma maison ! » invite Tariq, notre chauffeur, que la joie fait tressaillir d’impatience. L’émotion est palpable, le silence se fait, le temps s’arrête, les souvenirs remontent !


Immersion dans les rues de Qaraqosh

QaraqoshA Qaraqosh, la poussière s’est infiltrée partout. Certaines maisons tiennent encore debout par miracle. Les murs gardent les marques bien visibles des combats et de l’occupation. Sur toutes les maisons chrétiennes, à moitié ravagées, ont été taguées les slogans et le drapeau de l’Etat islamique. A l’intérieur des églises profanées et des maisons brûlées, les cendres du passé s’amoncellent sur les sols calcinés. Dans la cour intérieure de la cathédrale de l’Immaculée, utilisée par les hommes de Daesh comme terrain d’entrainement au tir, les douilles des fusils automatiques reposent aux côtés des images écornées de la Miséricorde Divine. Sur les murs du centre culturel Saint-Paul, est inscrit à la peinture noire : « Attention, tous les chrétiens, vous devez soit payer la “jizîa”, soit vous convertir à l’islam. Sinon, nous vous tuerons.»

En Jordanie, Salam 27 ans, a reçu des photos de sa rue, de sa maison, de sa chambre, … Avec sa mère, réfugiée à Amman, ils ont redécouvert avec émotion, les ruines de leur passé. « J’attendais cela depuis 2 ans ; j’ai tellement envie d’y retourner et de nettoyer le canapé plein de poussière… »
Mais si certains veulent rentrer, d’autres ont peur et ne reviendront jamais, sauf si leur village est à nouveau sécurisé, reconstruit et susceptible de leur apporter un travail décent.


L’urgence est à la reconstruction pour leur redonner espoir

Pour Nisan Karomi, « après s’être assuré que la ville est de nouveau sûre, les déplacés reviendront petit à petit vers leurs foyers. Ils entameront alors une nouvelle étape de leur retour sur la Plaine de Ninive : la reconstruction. »

Les besoins sont immenses mais il faut rétablir en priorité les besoins de première nécessité. L’accès à l’eau et à l’électricité est essentiel pour un retour à une vie normale !

SOS Chrétiens d’Orient a donc décidé de financer un générateur d’électricité d’un coût de 20 000 € pour aider les habitants de Qaraqosh à reprendre possession de leur ville.
Ce générateur facilitera l’accès à l’électricité et à l’eau d’une centaine de familles.

Pour mener à bien l’opération « Un générateur pour les chrétiens de Qaraqosh», nous avons besoin de 20 000 euros.

Vous pouvez contribuer à ce beau projet en faisant un simple don, même modeste. Chaque euro compte !

Ils comptent sur nous. Et nous comptons sur vous !

Faites un don dès aujourd’hui


> Par Pay-pal





> Par chèque

Si vous souhaitez que votre don soit utilisé pour l’opération “Un générateur pour les chrétiens de Qaraqosh, merci de nous le mentionner.

à l’ordre de SOS chrétiens d’Orient 16 avenue Trudaine 75009 Paris


> Par virement

Si vous souhaitez que votre don soit utilisé pour l’opération “Libérer et reconstruire la Plaine de Ninive“, merci de nous le mentionner.

IBAN FR76 3000 3030 5200 0505 4451 121 BIC SOGEFRPP


Un don à SOS chrétiens d’Orient ouvre droit à un reçu fiscal. Vous pouvez ainsi aider des actions concrètes au service de communautés qui souffrent en ne dépensant en réalité que 33% de la somme que vous versez. Un don de 50 € en vous coûte en réalité que 17 €, un don de 100 € ne vous coûte que 34 € ou un don de 1.000 € ne vous coûte que 340 €.

Faites un don !

Agenda

Journée de soutien aux chrétiens d'Orient

©2014-2015 SOS Chrétiens d'Orient par DFCOM ...

User Login
Don't have an account? Create one now!